Diamant 13 (2009) de Gilles Béat

par Selenie  -  27 Janvier 2009, 15:56  -  #Critiques de films

Beaucoup croit que ce film est de Olivier Marchal mais pas du tout... Bien que la filiation soit aussi naturel et vraie. Gilles Béat (avant écrit Béhat) est le réalisateur de chef  "Rue Barbare" (1983), son chef d'oeuvre (c'est dire !!!) et il avait depui slongtemps envie d'adapter le roman "L'Etage des morts" (1990) de Hugues Pagan, à l'origine avec Alain Delon mais apparemment le genre n'était plus à la mode, il attendit donc qu'un certain Olivier Marchal remettent le genre à la mode (mouais...).

19027490.jpg (600×800)diamant-13_11939258_1.jpg (352×272)

Donc voilà la paire Béat-Marchal lancé dans un polar qui leur ressemble. Noir, dépressif et désenchanté. Par la même occasion Marchal (co-scénariste) retrouve son acteur de "36 quai des Orfèvres" Gérard Depardieu. Le scénario n'a rien de folichon, un flic veut venger son pote, un flic ripoux mais tellement gentil. Au vu des invraisemblances inouîes du film on se dit que Marchal a bien trouvé un fan avec Béat... Les flics roulent en berline de luxe, ils tapissent leurs murs avec des photos de crime, des flics dans des locaux de luxe avec vue imprenable... La mise en scène veut faire stylé mais on ne peut s'empêcher de penser aux films de Marchal. Mine de rien Gilles Béat se fait voler la vedette. Après près de 20 ans à bosser pour la télé pour notamment la série géniale (lol) "Les Cordier, juge et flic" Gilles Béat espérait sans doute une renaissance. Ce film signe sans nul doute le contraire. Clichés en pagaille et ennui se sème le long du film. Depardieu joue le flic désabusé qu'il joue à l'identique dans tous les films de Marchal. On frôle le ridicule bien des fois, la patronne qui déclare sa flamme à la fin est d'un pathétique qui en dit long sur le film. Rien de neuf sous la grisaille...

 

Note :           

 

0/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :