300 la naissance d'un empire (2014) Noam Murro

par Selenie  -  6 Mars 2014, 17:04  -  #Critiques de films

Comme trop souvent voilà malheuresuement une énième suite aussi inutile que médiocre. Après "300" (2006) de Zack Snyder on nous offre un film qui a le mérite de ne pas être une réelle suite mais un parallèle au film original puisque les deux histoires se déroulent quasimment à la même période. Dans le premier on est dans la bataille des Thermopyles, dans le second on est à la bataille de l'Artémision (Salamine en est une partie), les deux batailles se déroulant dans une même semaine de l'an 480 av J.C....

Dans "300" Zack Snyder adaptait Franck Miller dans un esthétisme innovant, un choc visuel qui dépoussiérait le péplum avec des héros spartiates digne de l'imagerie iconique des guerriers mythiques de Sparte et une bataille sur terre ferme. Dans ce nouvel opus la surprise de prend plus, l'armée grecque est composée d'athéniens pas autant aguerris (et pourtant !) pour une bataille maritime et on a droit au plus ridicule, des flots, des tonnes de giclées et des flots de sang en veux-tu en voilà. Si le réalisateur changé ici Zack Snyder est resté au scénario, comme d'ailleurs le reste de l'équipe (prods et techniciens), une certaine continuité indéniable donc et un vrai soucis de cohérence. Les deux rôles principaux sont interprétés par Sullivan Stapleton qui a eu le rôle à la place de son partenaire du film "Animal Kingdom" (2011) de David Michôd, tandis que le rôle du méchant est tenu par une femme, la superbe Eva Green qu'on reverra bientôt dans uen autre suite adaptatée de Franck Miller, "Sin City : j'ai tué pour elle" (2014) de l'auteur lui-même et de Robert Rodriguez. Trop de scènes frisent le ridiculement risibles, outre les coulées de sang, des dialogues insipides et creux, une scène de sexe trop attendue, des sauts d'abordage digne de super-héros ou de demi-dieux et surtout un début très laborieux  car beaucoup trop explicatif à croire qu'ils prennnent leurs spectateurs pour des abrutis finis... Finalement ce blockbuster tient plus de la série Z que de la surprenante claque du premier "300".

 

Note :          

 

06/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :