Tuer n'est pas jouer (1965) de William Castle

par Selenie  -  19 Mars 2014, 06:33  -  #Critiques de films

Ce film est adapté très librement du roman "L'étreinte des ténèbres" de Ursula Curtiss, à ne donc pas confondre avec le film homonyme (1987) de John Glen avec Timothy Dalton en James Bond... Derrière la caméra on trouve William Castle, spécialiste de séries B avec thrillers, westerns et penchant nettement pour le film d'horreur à partir des années 1959-1960 et auquel on doit quelques belles idées en 3D comme des squelettes traversant une salle ou des lunettes spéciales pour voir les fantômes ! Bref un créatif au service du plaisir pur. Ici on part du postulat simple mais efficace d'enfants jouant à téléphone canular.

http://media.senscritique.com/media/000000102865/150/Tuer_n_est_pas_jouer.jpghttp://cabine13.hautetfort.com/media/02/00/1483642414.JPG

N'oublions pas que ce film date de 1965, il faut comprendre que l'éducation de l'époque n'est pas celle d'aujourd'hui (une baby-sitter prévue même en présence d'une ado de 16-17 ans ?!), dans le style (mise en scène et choix noir et blanc) donne l'impression d'un film des années 50. Le film mets du temps à démarrer présentant les trois filles (2 ados 16-17 ans, une petite soeur) avant le début du jeu. Le film prend un virage vers le thriller pur lorsque l'ado appelle et dit "je sais qui vous êtes, j'ai tout vu tout entendu" et, qu'évidemment, un tueur se trouve au bout du fil. On reste surpris par la musique qui passe de la comédie teen-movie (scènes ado et jeu) à une musique plus adéquate (scènes avec tueur), ce choix tient de l'ironie mais n'est pas toujours dès mieux maitrisé. L'atmosphère est donc assez spéciale, la musique alternant deux styles bien distincts, mais lorsque la tension est là elle est bien présente avec 2-3 scènes particulièrement réussie dont une qui donne une nouvelle version d'une scène culte de "Psychose" de Hitchcock. Gros bémol par contre pour la toute dernière minute, les gamines ayant une réaction pas spécialement idéale. Ensuite la présence de Joan Crawford dans un second rôle sous-exploité laisse perplexe et déçoit. En conclusion un thriller qui tente autre chose tout en étant dans la tradition du genre. Un bon thriller qui mérite en tous cas d'être plus reconnu. A conseiller.

 

Note :           

 

14/20