La Vérité (1960) de Henri-Georges Clouzot

par Selenie  -  6 Avril 2014, 05:58  -  #Critiques de films

Clouzot a eu l'idée du film après s'être rendu à plusieurs Cour d'Assise et surtout en s'inspirant de l'affaire Pauline Dubuisson... Comme à son habitude un gros casting solide et expérimenté interprète son film avec en prime une Brigitte Bardot qui asseoit définitivement son statut de réelle bonne actrice ; après des années de rôles comiques et cruches elle avait déjà fait ses preuves dans "En cas de malheur" (1958) de Claude Autant-Lara mais c'est bien Clouzot qui lui offre son meilleur rôle...

http://fr.web.img3.acsta.net/medias/nmedia/18/65/03/32/19532982.jpghttp://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/03/32/18822767.jpg

"La Vérite" est également, sans doute, le meilleur film judiciaire du cinéma français. Le scénario (de Clouzot lui-même) est d'une précision de tous les instants, décryptant le fonctionnement de la machine procédurale et en usant du flash-back comme la preuve irréfutable qui conduit le spectateur dans les méandres du procès. Ces méandres dont les joutes verbales entre Paul Meurisse et Charles Vanel sont les sommets dont il faut saluer les dialogues ; ils n'ont rien à envier aux diatribes des tribunaux. Clouzot construit son film de façon diabolique (oui facile celle-ci !), finalement l'ironie de fond n'a d'égal que le cynisme d'une justice où l'avocat reste un simple fournisseur de service. Les Etats-Unis ont leur "12 hommes en colère" mais nous on a "La Vérité", un chef d'oeuvre.

 

Note :              
 

19/20

Deuxième Séance 06/04/2014 10:49

Je l'ai revu tout récemment (une inattendue rediffusion télé) : quelle claque magistrale que ce film, remarquablement filmé (le plan-séquence d'ouverture est sublime), interprété (les comédiens sont merveilleux) et scénarisé.
Un film qui marque.
Merci