The Homesman (2014) de Tommy Lee Jones

par Selenie  -  21 Mai 2014, 15:33  -  #Critiques de films

Après le succès de "Trois Enterrements" (2005) l'acteur-réalisateur Tommy Lee Jones revient avec un western dans la grande tradition du genre. Un casting impressionnant jusqu'en dans ses guest-stars (James Spader, Meryl Streep...) mais surtout avec Hilary Swank offre une nouvelle fois une performance superbe. Ce film est adapté du roman "Le Charlot des Damnés" (1988) de Glendon Swarthout (multi-primé), auteur déjà adapté au cinéma comme "Ceux de Cordura" (1959) de Robert Rossen. Le titre du livre est d'ailleurs bien meilleur que celui, fade, du film. Un homme se voit contrain à l'insu de son plein gré d'aider une femme seule à escorter trois autres femmes ayant perdues...

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2014/04/The-Homesman-Affiche-France.jpghttp://fr.web.img5.acsta.net/c_640_360/videothumbnails/14/04/14/16/48/299277.jpg

Rien de novateur en soi, un chariot escorter à travers les péripéties obligatoires (indien, bandit...). Cependant TLJ ne s'attarde jamais sur ces rebondissements, ce qui l'intéresse avant tout c'est les femmes symbolisées par une femmme, Mary Bee Cuddy incarnée idéalement par Hilary Swank. Cette dernière, vieille fille, pas heureuse car seule se donne une mission trop dure pour elle. Dans le même temps il est dommage que les trois folles soient trop peu exploitées notamment dans leur lien avec leurs chauffeurs. L'acteur-réalisateur interprète un homme aussi cynique que bourru, archétype de l'homme de l'ouest donc. Heureusement il filme merveilleusement l'ouest sauvage, l'horizon et la nature dans une omniprésence discrète embaume le voyage d'un linceul qu'on devine funeste. La conclusion est trop convenue, classique parmi les classiques. La seule vraie scène mal intégrée reste ce hôtel isolé (c'est peu de le dire). Pas vraiment féministe mais un très beau portrait de femme (à défaut d'être des femmes) et TLJ signe un western particulièrement touchant et émouvant. Classique donc mais magnifiquement mis en scène et des acteurs qui le sont tout autant.

 

Note :             

 

15/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :