Une époque formidable (1991) de Gérard Jugnot

par Selenie  -  3 Juin 2014, 11:48  -  #Critiques de films

L'acteur Gérard Jugnot signe son quatrième long métrage après les comédies frnachouilles "Pinot simple flic" (1984), "Scout toujours" (1985) et "Sans peur et sans reproche" (1988)... Pour l'anecdote il est paradoxal que ses 4 films soient notés sur Allociné à l'exact inverse de leur succès au box-office ! "Une époque formidable" ayant, pour info, la meilleure note pour un box-office moins florissant que pour les trois autres...

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/36/33/62/19042414.jpghttp://p4.storage.canalblog.com/40/98/663906/64826269.jpg

Après les grosses comédies pas très subtiles Jugnot change de registre et offre une comédie sociale et douce-amère dans laquelle la morale démago et la dénonciation anti-capitaliste est flagrante. Un cadre se retrouve au chômage et bientôt dans la rue... 1er problème, il ne se retrouve pas dans la rue à cause d'un problème financier résultant de sa perte de boulot mais bien parce que c'est un con dont l'orgueil lui a fait choisir la fuite plutôt qu'une simple explication avec sa femme ! Cette dernière est jouée adorablement par Victoria Abril. Pour le reste du casting on a par contre un des meilleurs groupes de l'époque (!) avec, outre Jugnot lui-même, Ticky Holgado, Chick Ortega et Richard Borhinger... Un groupe de SDF qui accepte plus ou moins leur quotidien... Là-dessus Jugnot ne juge pas, certains choisissent leur situation d'autre pas, pour finir par passer le message que l'argent ne fait pas obligatoirement le bonheur mais la plupart du temps il y contribue. Quelques scènes réussies, autant par l'humour (la pomme dans la mallette) que dans le drame (l'accident mortel, certe scène invraisemblable mais émotionnellement marquante). Des clichés pas toujours judicieux mais finalement Jugnot réalise un bon film, plein d'humanité sans tomber dans le pathos ou le gag grossier. Bizzarement il a réussi à trouver un juste milieu dans la caricature où l'émotion a sa place.

 

Note :            

 

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :