La Ritournelle (2014) de Marc Fitoussi

par Selenie  -  12 Juin 2014, 15:09  -  #Critiques de films

Marc Fitoussi aime à réaliser des comédies douces amères et retrouve son actrice de "Copacabana" (2010), Isabelle Huppert pour cette nouvelle aventure où le réalisateur reprend le thème de la lassitude du couple qu'il avait déjà exploré avec "La Vie d'Artiste" (2006) avec Sandrine Kiberlain, il retrouva d'ailleurs cette dernière lors de son denrier film "Pauline Détective" (2011)...

http://fr.web.img5.acsta.net/r_120_x/pictures/14/05/05/17/17/130107.jpghttp://photos-d.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-frc3/t1.0-0/c0.39.960.562/s480x480/32599_491219864247117_1677620604_n.jpg

Pour faire simple disons qu'avec le succès de l'émission TV "L'amour est dans le pré" Marc Fitoussi a eu une idée simple, une équation qui donnerait "La femme du boulanger" (1938) de Marcel Pagnol + "Je vous trouve très beau" (2005) de Isabelle Mergault = une comédie mélancolique sur l'adultère. 1er bon point on évite enfin les personnages de bobos parisiens pour un couple d'agriculteur. Des gens simples auquel il arrive finalement des aventures. Le vraie point fort du film reste le personnage de Brigitte, paysanne piquante qui serait dans sa crise de la cinquantaine. Interprétée magnifique par une Isabelle Huppert sublime de justesse entre légèreté et gravité. Le film est à son image, un bel équilibre entre sourire et émotion. A ses côté un Jean-Pierre Darroussin parfait et la belle surprise de l'acteur suédois Michael Nyqvist (vu dans la trilogie suédoise "Millenium" en 2009), jouant un danois séducteur avec une certaine classe. Ajoutons également des seconds rôles biens connus comme Pio Marmaï, Audrey Dana et et Anaïs Demoustier. Le scénario manque sans doute d'un peu de sel et d'originalité mais le tout est cohérent, bien écrit avec un clin d'oeil au film de Pagnol en prime. Sans génie mais un joli film sur l'amour et ses aléas du temps.

 

Note :             

 

14/20

alice in oliver 14/06/2014 11:36

j'ai vu la promo du film dans l'émission de Ruquier samedi dernier: ça a l'air sympathique à défaut d'être indispensable