Les Variations (2014) de Macha Ovtchinnikova

par Selenie  -  23 Juin 2014, 16:26  -  #Critiques de films

La réalisatrice de ce film a contacté directement votre serviteur pour visionné son film et c'est avec plaisir que je m'y suis plongé... Malheureusement ça ne sera finalement pas une expérience spécialement plaisante. Macha Ovtchinnikova se lance dans un premier long métrage après le court "La Chambre" (à voir ici) adapté d'une nouvelle de Jean-Paul Sartre, on devine qu'elle a voulu aller plus loin avec ses personnages et surtout avec celui de Jeanne. Cette dernière est interprétée par Ophélie Bazillou, charmante mais on constate d'emblée que la direction d'acteur est à l'égal des dialogues, statique à la théâtralité simpliste. Aucun naturel de la part des acteurs.

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/14/01/06/15/52/136755.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-ss6mn0qXVO8/UpuAhjMWctI/AAAAAAAAAGA/iwcfMZt08yU/s1600/vlcsnap-2013-12-01-19h29m57s235.jpg

Dommageable d'autant plus qu'il n'y a jamais de silence, hyper bavard et musique classique envahissante, décors épurés et costumes austères, on se retrouve dans un film godardien post-68 (et ce n'est pas un compliment), à la fois superficiel, vain et hiératique. Dans cette ronde, film choral où les personnages deviennent secondaires pour laisser le premier rôle à Ophélie Bazillou, on suit et surtout on nous oblige à écouter les pensées inintéressantes d'une Jeanne (et d'autres mais surtout Jeanne) dites sur un ton monocorde et monotone. Dites ?! Devrait-on dire récitées tant on devine le par coeur de chaque mot, de chaque phrase. Un paramètre en plus ajoutant à la sensation d'engoncement dans le figé. Le style et la narration sont ambitieux mais la parole envahissante et omniprésente (malgré 2-3 passages qu'on pourraient qualifier d'"auteur") finit par entrer par une oreille, ressortir par l'autre sans effet ni intérêt ni souvenir... Il est amusant de remarquer que sur Allociné les trois notes donnent une moyenne supérieur à bien des chefs d'oeuvres avérés du cinéma, merci les amis sans doute mais est-ce bien constructif ?! Manque de moyens financiers évidents, tournage difficile à l'évidence (15 jours sur 8 mois), on comprend mais en même temps ce film reste l'archétype parfait d'un film d'étude plutôt qu'un long métrage cinéma. Un tel parti pris aurait sans doute été plus judicieux en courts métrages. Au final c'est un projet ambitieux mais un non film. Le cinéma c'est parfois du mouvement, parfois du rêve, parfois de la réflexion, parfois un peu de tout... Le soucis c'est que "Les Variations", malgré son joli titre, reste un leurre parfois douloureux. Toujours difficile de donner un avis sur un premier film, on ne veut pas non plus être trop dur mais en même temps il est, je l'espère, salutaire de tenter d'être objectif. En espérant que la réalisatrice saura rebondir et offrir un réel renouveau cinématographique.

 

Note :               

 

05/20