Albert à l'Ouest (2014) de Seth MacFarlane

par Selenie  -  3 Juillet 2014, 05:43  -  #Critiques de films

Après le succès de "Ted" (2012) la nouvelle coqueluche comique de Hollywood Seth MacFarlane revient avec une nouvelle comédien déjantée et s'offre pour l'occasion le premier rôle. Il choisit de revisiter les mythes du western dans une parodie dont il avoue s'être inspiré de Mel Brooks. Malheureusement cette comédie bien que semée d'idées et de trouvailles s'arrête à de la masturbation narcissique (pléonasme ?!). Seth MacFarlane est omniprésent et offre finalement peu de place à ses compères. D'ailleurs sur ce point on a le bonheur d'avoir la sublimissime Charlize Theron, cette dernière doit l'être tout autant puisqu'elle avait manifesté son désir de comédie après de nombreuses années de drame ; néanmoinson constate que s'il s'agit de comédie son rôle n'a rien de comique.

http://fr.web.img5.acsta.net/pictures/14/03/06/13/21/472825.jpghttp://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/01/30/17/55/339217.jpg

Tous les personnages sont dans une caricature contrôlée et limitée tandis que MacFarlane s'accorde le seul personnage quasi anachronique (son langage est moderne, plusieurs allusions sont des références actuelles,...) avec les qualités "anti-western", comme l'acteur-réalisateur le dit lui-même "Albert n'est ni macho ni un agité de la gâchette. Il ne cherche pas la bagarre, il ne se soûle pas au whisky tous les soirs au saloon"... Mais si l'idée générale est bonne, que Monument Valley est magnifiquement filmé et que la parodie reste un bel hommage le film souffre de deux très gros problèmes. Le premier c'est qu'on ne rit pas (ou très peu), qu'on sourit 3-4 fois gros maximum, la faute à un humour scatologique et, de plus, on est largement plus dans la vulgarité que dans le grossier (nuance importante). L'autre soucis est Seth MacFarlane lui-même, il est le pire acteur depuis bien longtemps, pour faire court une purge... Aucune émotion ne passe, ni dans l'humour ni dans l'intimité, son visage est un masque d'un ennui profond... A l'inverse le scato partage l'affiche avec quelques scènes de violence brutale là gratuitement, ce qui fait qu'on passe du rire gras (ou pas !) à "ouille" de façon assez régulière. En conclusion le film pêche par un seul homme, le maitre du film, d'un côté MacFarlane s'octroie un premier rôle alors qu'il est, disons-le, une purge et de l'autre il a imposé un humour à 90% trop pipi-caca et sous la ceinture. Les meilleurs scènes sont avec Charlize Theron (évidemment), Giovanni Ribisi (mais plombé par le personnage de sa fiancée jouée par Sarah Silberman) et surtout avec l'excellent Neil Patrick Harris (série "How I met your mother") qui est au centre de la meilleure scène du film, un musical au centre d'un bal avec une chanson idéale. Bref une comédie vulgaire et scato au degré rarement atteint, bancal donc, la faute à Seth MacFarlane a 100%. Il est le maillon faible. Heureusement quelques bons moments (dont le bal surtout) sauve le film de la catégorie dse purs navets.

 

Note :                   

 

08/20