Duo d'Escrocs (2014) de Joel Hopkins

par Selenie  -  4 Juillet 2014, 16:00  -  #Critiques de films

Après la romance sénoir "Last Chance for Love" (2008) le réalisateur Joel Hopkins retrouve son actrice Emma Thompson pour cette comédie qui lorgne sur la légèreté des comédies StrewBall comedy à la Howard Hawks ou Franck Capra... Malheureusement si la légèreté y est ce n'est pas le cas pour la justesse du scénario et l'intelligence de l'ensemble. Dès le départ on a du mal avec le contexte.

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/05/15/15/32/589669.jpghttp://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/05/15/16/42/001572.jpg

Un couple divorcé et plein aux as se décide à voler le spéculateur français qui a ruiné la société du couple et, par ricochet, les employés bien évidemment chéris et choyé par leur patron honnête et adorable... Et assez mauvais pour avoir accepter un contrat avec le salaud de français. Ruinés semble un bien grand mot, le couple part en France comme en vacances avec hôtels, restos, ... etc... Ruinés pour un riche n'est pas semblable avec un ruiné issu de la base... Bref luxe et carte postale à longueur de plan. Pas désagréable en soi mais lassant, forçant l'illusion d'un rêve. S'en suit des aventures aussi rocambolesques qu'invraisemblables, mais pas toujours d'un rythme effréné. Mission "impossible" par des pieds nickelés, ça passerait si, normalement le couple était un poil plus malin. Le film surnage pour une seule chose, l'osmose et le réel plaisir à jouer des acteurs transparait littéralement à l'écran et surtout pour le quator britannique Thompson-Brosnan-Spall-Imrie, ils s'ne donnent tous à coeur joie, une vraie cour de récré. On émettra un bémol pour la jolie Louise Bourgoin qui semble un peu tétanisée face aux quatres pontes des planches et du ciné. Dommage que le scénario soit si faible, comme écrit en dilletante.

 

Note :               

 

09/20