Jimmy's Hall (2014) de Ken Loach

par Selenie  -  4 Juillet 2014, 12:04  -  #Critiques de films

Le retour de Ken Loach après l'excellente comédie éthylo-sociale "La part des Anges" (2012). Avec ce film le réalisateur britannique était à Cannes cette année pour sa 17ème sélection ! Et pour ce film le cinéaste choisit un sujet qui fait naturellement écjo à sa Palme d'Or "Le Vent se lève" (2006)... Ken Loach adapte la pièce "Jimmy Gralton's Dancehall" écrite par Donal O'Kelly, elle-même inspiré de la vie de Jimmy Gralton, activiste irlandais qui sera déporté sans forme de procès juste à cause de ses opinions politiques. Un destin étonnant qui était méconnu jusque dans son Irlande natal...

http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/14/05/13/10/49/264926.jpghttp://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/04/04/15/07/028649.jpg

Ken Loach y remédie avec l'aide de Paul Laverty, son scénariste habituel depuis "Carla's song" (1995). On suit donc la vie de Jimmy Gralton pendant les années 1932-1933, après son retour de 10 années d'exil et avant sa déportation définitive. Mais derrière ce destin Ken Loach y décrit surtout le quotidien pesant des pauvres gens du fin fond de l'Irlande, partagés entre les différentes factions  militaro-politiques de la jeune république d'Irlande et engoncés sous le poids lourd et fascisant de l'Eglise Catholique. Avec un casting judicieux et audacieux (que des acteurs méconnus tous issus de la région de Leitrim) avec deux premiers rôles inconnus, venus des planches d'Irlande, Barry Ward et Simone Kirby sont superbes de justesse et de sobriété (pari ouvert qu'on va bientôt revoir Barry Ward). Magnifique BO alliant musique traditionnelle irlandaise et jazz, des moments de grâce (la danse silencieuse et pudique à deux), aucun pathos, un humour adéquate qui ne dénote jamais vis à vis du contexte... Ken Loach signe un magnifique film, un vrai témoignage humaniste, non sans espoir malgré un pessimisme pourtant latent. Un très beau drame qu'on placera au-dessus de sa Palme d'Or...

 

Note :              

 

16/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :