Décès de Menahem Golan

par Selenie  -  11 Août 2014, 16:45  -  #Décès de star - Bio

Nous apprenons la disparition du producteur-réalisateur israëlien Menahem Golan ce 8 août 2014 à l'âge de 85 ans.

http://media.paperblog.fr/i/351/3515273/hommage-mythique-producteur-menahem-golan-L-1.jpeg

Né en 1929 en Palestine mandataire (sous mandat britannique après contrôle de l'ONU) Menahem Globus change son nom pour Golan pour des raisons patriotiques en relation avec le plateau de Golan (zone démilitarisée et source de conflit entre Israël et Syrie). Après avoir été pilote dans l'armée israélienne il devient assistant de Roger Corman et responsable de production.

 

Au début des années 60 il fonde Noaf Films avec son cousin Yoram Globus. Ils connaissent une première réussite avec le film "Sallah Shabati" (1964) de Ephraim Kishon et co-réalisé par Menahem Golan ; ce film obtient une nomination à l'Oscar du meilleur film étranger et aux Golden Globes 1965. Espoir réédité  avec une autre réalisation personnelle "Opération Thunderbolt" (1974 - ci-dessous avec Klaus Kinski). Les deux hommes restent pourtant au sein d'un production essentiellement israélienne et ont des difficultés à percer le marché international.

http://www.altfg.com/Stars/o/operation-thunderbolt-klaus-kinski.jpg

La chance tourne à la fin des années 70, les deux cousins rachètent en 1979 une société américaine en faillite, Cannon Group. Cette firme devient leur plate-forme de production et ils se spécialisent dans les films d'action, des séries B assumées que l'explosion de la VHS va accentuer.

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/cinema/photos/reportages/les-stars-du-cinema-d-action-de-la-cannon-3161974/charles-bronson-vigilante-story/56637876-1-fre-FR/Charles-Bronson-Vigilante-story_portrait_w858.jpg

L'âge d'or des action movie des années 80 concorde donc avec celui du producteur Menahem Golan... Outre le film érotique "L'amant de Lady Chatterley" (1981) de Just Jaeckin avec Sylvia Krystel (célèbre depuis "Emmanuelle") on peut surtout citer des films musclés comme "L'Implacable Ninja" (1981) de Menahem Golan lui-même avec Franco Nero, une période Charles Bronson (ci-dessus) avec "Un Justicier dans la ville 2" (1982) de Michael Winner, "Le Justicier de Minuit" (1983) de Jack Lee Thompson et "Le Justicier de New-York" (1985), "La loi de Murphy" (1986) de Jack Lee Thompson, "Protection rapprochée" (1987) de Robert Hunt...

 

On peut citer les nanards "Hercule" (1983) de Luigi Cozzi avec Lou Ferrigno suivi de sa suite "Les Aventures de Hercule" (1985) avec la même équipe.

http://2.bp.blogspot.com/-qP8F8-Ezjxs/UEzQUhX04pI/AAAAAAAADeA/5HPinRyc08Q/s1600/lee-marvin-chuck-norris-delta-force-1986.jpg

Période Chuck Norris avec "Portés Disparus" (1984) de Joseph Zito, "Portés Disparus 2" (1985) de Lance Hool, "Invasion U.S.A." (1985) de Joseph Zito et surtout "The Delta Force" (1986) de Golan lui-même où Chuck Norris (ci-dessus) bastonne avec Lee Marvin et George Kennedy...

 

Il fait tourner également la méga star du genre Sylvester Stallone dans les navets bourrins "Cobra" (1986 - ci-dessous) de George Pan Cosmatos et "Over the Top" (1987) de Golan.

http://asoapboxx.files.wordpress.com/2010/09/sylvester-stallone_cobra_l.jpg

Menahem Golan produit nombre de films, pseudos copies de blochbusters à succès. "Portés Disparus" en réponse à "Rambo" par exemple, "Hercule" face à "Conan le Barbare" avec Schwarzenegger par exemple. Après les succès des films "Indiana Jones..." il lance "Allan Quatermain et les Mines du roi Salomon" (1985) de Jack Lee Thompson et sa suite "Allan Quatermain et la cité de l'or perdu" (1986) de Gary Nelson...

http://2.bp.blogspot.com/--2h09SwnT8w/UK0aIb5etAI/AAAAAAAAFUA/Fmq9hQa_W7o/s1600/barbarians-1987-01-g.jpg

Entre les nanards comme "The Barbarians" (1987 - ci-dessus) de Ruggero Deodato (réalisateur du culte "Cannibal Holocaust") on lui doit aussi des films de super-héros, bien avant la mode d'aujourd'hui... La série d'animation "Les Maitres de l'Univers" (1987) c'est lui, on lui doit aussi les adaptations "Superman 4" (1987) de Sidney J. Furie, "Captain America" (1990 - ci-dessous) de Albert Pyun...

http://4.bp.blogspot.com/-g7ZzZubgMY8/TY2-CJtsAnI/AAAAAAAAGuE/XHkgixM-xRA/s400/captain-america-1991-06-g.jpg

On doit à Menahem Golan le révélation d'une nouvelle star du cinéma d'action, il offre sa chance à un certain Jean-Claude Van Damne dans "Bloodpsort" (1988 - ci-dessous) de Newt Arnold dont le succès amènera à "Cyborg" (1989) de Albert Pyun.

http://2.bp.blogspot.com/-9q4GM3WLm1M/Ue02Gwz7QeI/AAAAAAAABQA/yzvuqzKBLGE/s1600/bs-jump-kick-wide-lr1.jpg

Mais il produit parfois quelques oeuvres qui valent le détour, des exceptions qui confirment la règle.

 

On note "Runaway Train" (1985) de Andreï Konchalovsky (d'après un scénario de Akira Kurosawa !), le "Othello" (1986) de Franco Zeffirelli, "Barfly" (1987) de Barbet Schroeder ou encore "King Lear" (1987) de Jean-Luc Godard... Notons également le remake "La nuit des Morts-Vivants" (1990) de Tom Savini (légende des maquillages Es films d'horreur) et "Un cri dans la nuit" (1988) de Fred Schepisi avec Meryl Streep d'après un faits divers sanglant.

http://crazy80.c.r.pic.centerblog.net/o/6fabd2c8.jpghttp://fr.web.img6.acsta.net/medias/nmedia/00/02/43/06/afflear.jpghttp://4.bp.blogspot.com/_FXygmZGncwQ/TVK6i4YE4rI/AAAAAAAABYc/AldvXuOFAXA/s1600/runaway-train-movie-poster.jpg

Produisant à  tour de bras la firme Cannon a pourtant accumulé trop de dettes et doit vendre. Cannon Group est racheté par MGM en 1993. Entre temps les deux cousins fondent Golan-Globus Productions qui leur ont permis de produire des films en parallèle de Cannon comme "King Lear" et les "Portés Disparus".

 

Au milieu des années 90 il quitte Hollywood et retourne vivre en Israël où il produit et tourne de moins en moins. Ses films sont de plus en plus des oeuvres mineures et/ou confidentielles au niveau international.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/7322819-de-van-damme-a-chuck-norris-ces-deux-freres-sont-les-rois-du-nanar.jpg

Sa dernière apparition publique (ci-dessus à gauche, avec son cousin) était pour le Festival de Cannes 2014 où on présentait un documentaire sur son tarjet et sur Cannon Group, "The Go-Go Boys" du surnom que Hollywood donnait aux cousins Golan-Globus.

 

Menahem Golan est décédé ce vendredi 8 août 2014 ) l'âge de 85 ans à Jaffa (Israël). Malgré des nombreux titres qui font sourire il fut aussi un producteur audacieux, en témoigne quelques films qui surprennent dans une filmographie qui offrent son lot de nanards cultes.