Sils Maria (2014) de Olivier Assayas

par Selenie  -  21 Août 2014, 08:09  -  #Critiques de films

Quand on lit le spitch on pense irrémédiablement à quelques chefs d'oeuvre sur le même sujet comme "Eve" (1950) de Joseph L. Mankiewicz... A la différence près que que Juliette Binoche et Olivier Assayas se connaissent depuis les débuts de la star. Assayas a écrit le scénario de "Rendez-vous" (1984) avec André Techiné, un film où Binoche incarnait une jeune comédienne. C'est après l'avoir fait tourné dans "L'Heure d'été" (2007) que Assayas eu l'idée du film... La boucle a bouclé en quelque sorte. A l'instar de "Eve" donc, Binoche incarne une star de cinéma entourée d'une assistante (Kirsten Stewart) et qui accepte de rejouer une pièce 20 ans après ses débuts tandis que son rôle originel est repris par une star qui monte (Chloë Grâce Moretz)...

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/07/09/10/27/205966.jpghttp://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/04/23/14/26/549282.jpg

Tout le film repose sur la difficulté de la star de 40 ans a surmonté ses peurs (veillesse, face à face avec son "double" après 20 ans, souvenirs...). Assayas signe, mine de rien, son film le plus abouti avec une réflexion particulièrement riche sur le métier d'actrice et son indéniable lien avec les forces du temps. Juliette Binoche signe une fois de plus une performance (pléonasme) magique mais il ne faut pas oublier ses deux jeunes actrices qui l'accompagnent. Kirsten Stewart persiste et signe dans sa volonté de faire oublier Bella tandis que Chloë Grâce Moretz offre un premier vrai rôle d'adulte. En prime le réalisateur place magnifiquement dans les paysages alpins un réel phénomène météo plutôt intrigant, le serpent de Maloja ou nuages de l'Engadine où une épaisse bande de nuages plus ou moins brumeux pénètre dans les cols. Le réalisateur y verrait "un style graphique jouant des pleins et dse vides à la manière de la peinture chinoise"... Il est dommage par contre que le lien star-assistante soit si vite interrompu et que le face à face star-starlette n'aille pas au bout. Une histoire d'actrice où Juliette Binoche plonge naturellement dans une introspection aussi sublime que fascinant.

 

Note :         

 

15/20