Décès du réalisateur Andrew V. Mc Laglen

par Selenie  -  4 Septembre 2014, 15:27  -  #Décès de star - Bio

Nous apprenons bien tard le décès du réalisateur Andrew V. Mc Laglen, fils de Victor acteur fétiche de John Ford. Il est décédé le 30 août 2014 dernier à 94 ans.

http://cazadoresdepeliculas.es/wp-content/uploads/2013/01/andrew-v-mclaglen.jpghttp://sanjuanupdate.com/wp-content/uploads/2011/09/andrew.jpg

Né en 1920 à Londres (Royaume-Uni) Andrew est donc le fils de Victor Mc Laglen, cateur fétiche de John Ford et ce, bien avant John Wayne. Le jeune McLaglen connait donc très tôt les plateaux de tournage et notamment ceux de John Ford. Il débute d'ailleurs comme assistant réalisateur... pour Budd Boetticher sur "La Dame et le Toreador" (1951), pour John Ford évidemment sur "L'Homme Tranquille" (1952) ou pour  William A. Wellman sur "Ecrits dans le ciel" (1954)...

 

Rien de plus logique finalement que son premier long métrage soit un western, ce sera "Légitime Défense" (1956)... Mais il quitte aussitôt le grand écran pour la petite lucarne. Il se fait la main sur des séries notamment et surtout "Perry Mason" et "Rawhide" sur laquelle il rencontre Clint Eastwood. Pendant cette période il perd son père, Victor McLaglen, grand ami de Ford et de Wayne meurt en 1959.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5d/McLintock!_4.jpg

Il revient au cinéma ensuite grâce à John Wayne pour lequel il signe "Le Grand McLintock" (1963 - c-dessus), premier d'une longue suite qui fera de Andrew V. McLaglen un spécialiste du western, reprenant en quelque sorte le flambeau laissé bientôt vacant par son maitre John Ford.

http://image.toutlecine.com/photos/r/a/n/rancho-bravo-1966-09-g.jpg

Les années 60 seront en cela un vrai état de grâce pour lui, il fait tourner toutes le splus grandes stars... "Les Praires de l'honneur" (1965) et "Rancho Bravo" (1966 - ci-dessus) avec James Stewart, "La Route de l'Ouest" (1968 - ci-dessous) avec Kirk Douglas et Robert Mitchum mais il touche aussi à d'autres genres comme le film de guerre avec "La Brigade du diable" (1968) avec William Holden.

https://anotherfilmblog.files.wordpress.com/2010/04/way2.jpg

Il retrouve James Stewart pour "Bandolero" (1968) et John Wayne pour "Les Géants de l'Ouest" (1969). Il signe encore "Chisum" (1970 - ci-dessous) toujours avec John Wayne qui annonce encore pléthore de westerns mais aussi des films de guerre qui seront avec le temps de moins en moins bons.

http://ekladata.com/iKcTqOAsfn8T6DoKwqbEV4wQCLU.jpg

Avec John Wayne (encore !) il signe "Les Cordes de la potence" (1973). Il réalise le western "La loi de la haine" (1976) avec Charlton Heston et James Coburn avant de réaliser plusieurs films de guerre d'affilé...

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/36/04/25/18447773.jpg

De "Les Oies sauvages" (1978 - ci-dessus) et "Les Loups de Haute Mer" (1980) pour terminer malheureusement des pseudo-suites que sont "Les 12 salopards 2" (1985) et "Return from the River Kwaï" (1989).

http://www.dga.org/~/media/Images/Landscape%20Images/Visual%20History/VH117%20McLaglen/McLaglenH1.ashx

Il déménnagea ensuite sur l'ile de San Juan dans l'état de Washington où il dirigea un temps le théâtre.

 

Andrew V. McLaglen eut sans aucun doute la chance de naitre au bon endroit, il apprit avec les plus grands et signa plusieurs excellents westerns dans la grande tradition du genre et quelques bons films de guerre. Malgré une dernière décennie médiocre il demeure un spécialiste, un successeur de son mentor John Ford à défaut d'avoir su atteindre le même niveau.