Les Salauds dorment en paix (1960) de Akira Kurosawa

par Selenie  -  2 Septembre 2014, 11:08  -  #Critiques de films

Le plus grand réalisateur japonais, surtout connu pour ses films de samouraïs rappelle avec ce film qu'il fut également un maitre du film noir. Il signe là une diatribe cinglante contre la corruption politico-financière dans un Japon alors en reconstruction. D'ailleurs pour garder les coudées franches Kurosawa  créa sa société de production Kurosawa Productions et pu réaliser son film avec toute la liberté qu'il désirait... Plus ou moins inspiré de "Hamlet" de Shakespeare le cinéaste nippon y reprend les codes de la tragédie et les mêlent au Film noir cher au cinéma américain.

http://www.avoir-alire.com/IMG/arton8279.jpghttp://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/30/71/19816007.jpg

Emmené par sa star Toshiro Mifune (16 films ensemble !) le film relate une vengeance sommes toutes assez classique. L'originalité tient surtout dans le fond de l'histoire, ce qui a amené au drame originel. Kurosawa ne décrit pas la corruption mais préfère s'attarder sur les hommes, du patron à l'employé servile en passant par les hommes de l'ombre. Plus le film avance et plus on est pris dans l'engrenage tandis que le piège se referme avec une morale des plus pessimistes. Cependant on reste un peu dubitatif sur les prémices de la vengeance, avoir autant de volonté pour une sorte de mission soudaine... Quelques détails laissent tout aussi perpexes, comme l'estropiée (mot bien fort pour une jambe simplement plus courte, une chute de vélo en serait la chute ?!) ou le surjeu de quelques acteurs... Néanmoins ce film mérite largement d'être plus reconnu. Kurosawa fait montre une nouvelle fois d'un oeil avisé sur la bêtise humaine et dénonce par la même, les dangers d'un capitalisme perfide. Un grand film à défaut d'être parfait.

 

Note :             

 

16/20