Dracula Untold (2014) de Gary Shore

par Selenie  -  3 Octobre 2014, 10:29  -  #Critiques de films

Enième adaptation d'un des plus célèbres personnages de la littérature comme du cinéma. Gaary Shore réalise son premier long-métrage après un court "The cup of tears" (2009). Ce projet a pourtant été initié dès 2007 et devait être mis en scène par Alex Proyas ("The Crow" ou "Dark City") avant d'être abandonné et relancé avec tout de même un budget de 100 millions de dollars (?!)... Un budget qui ne peut s'expliquer que par l'espoir placé en Luke Evans depuis qu'il est le "héros" de la trilogie "Le Hobbit..." (2012-2013). Bien qu'il soit un bel acteur il n'est certainement pas bankable à ce point.

047909.jpg (450×600)197106.jpg (640×271)

Néanmoins l'idée du film n'est pas si mauvaise, revenir à l'origine du monstre, pour cela le scénario a été écrit en mixant l'oeuvre de Bram Stoker (le romancier à l'origine du mythe) à la réelle Histoire de Vlad III l'Empaleur lui-même inspiration du romancier. Le film est typique du film mi-figue mi-raison, beaucoup d'ambition, le budget qui va mais des erreurs dûs à des choix malencontreux. La première chose qui frappe est le budget, on ne peut que supposer que c'est pour les Effets spéciaux particulièrement importants ?! Malheureusement tout n'est pas parfait. Si les gros plans sur Luke Evans/Dracula sont superbes on n'en dira pas autant pour les décors et les combats, le numérique y a enlevé beaucoup trop de "chair" et trop arasé la puissance de dame nature. Il manque également une chose pourtant omniprésente chez les vampires, la tension sexuelle, qui ne semble même pas effleurer Vlad même quand il s'agit de son épouse (magnifique Sarah Gadon tout juste sortit de "Enemy" (2014) de Denis Villeneuve). Bon point pour l'aspect psychologique et, donc, sur le mixte entre roman et faits réels, avec en (petite) prime une très belle affiche. On notera l'excellente présence de Charles Dance, déjà maitre vampire dans "Underworld : nouvelle ère" (2012) et qui offre deux des plus belles scènes du film. Il semble donc que malgré un tel budget Gary Shore n'ait pas su l'utiliser à bon escient.

 

Note :         

 

11/20