Horns (2014) de Alexandre Aja

par Selenie  -  2 Octobre 2014, 16:17  -  #Critiques de films

Après la récré jouissive "Piranha 3D" (2010) le fils de Alexandre Arcady prouve encore que pour une fois le fils dépasse le père. Il replonge une énième fois dans le film d'horreur ou, du moins, fantastique. Il adapte ici le roman éponyme (2010) de Joe Hill, ce denrier n'étant rien d'autre que le fils du maitre Stephen King. Espérons par là même que le talent est dans les gènes... Précisons que ce film fut le premier tourné par Daniel Radcliffe juste après la fin de la saga Harry Potter, "La Dame en Noir" (2012) de James Watkins fut tourné après bien que sortit plus vite...

Horns.jpg (160×213)325585.jpg (640×426)

On suit donc un homme maudit, accusé du meurtre de sa fiancée, a qui il pousse des cornes (genre bélier) ce qui lui donne notamment le pouvoir de faire dire la vérité... Très belle photo et des décors soignés qui permettent à Aja d'instaurer une atmosphère bien particulière, entre humour noir et décalé et un thriller complètement détaché de son sujet. Le scénario réussit un mixte des genres particulièrement casse-gueule mais qui ne tient pas la route sur la longueur. Le film se trouve en deux parties, la césure se situant au niveau du dénouement. La première partie est succulente par son absurdité assumée avec en prime une romance jamais niaise. La seconde s'enfonce petit à petit dans un foutraque où les genres ne sont plus en osmose, on zigzague d'un polar aux multiples rebondissements lourds et attendus au fantastique qui frôle le grand-guignol. Alexandre Aja semble avoir perdu pied sur la fin. Dommage car les flash-backs sont bien gérés, la BO est démente et les acteurs sont parfaits ; outre Radcliffe on peut apprécier la sensualité de Juno Temple (nommée Merrin en hommage à "L'EXorciste"). On aurait aimé sans doute un lien moins flou avec la mythologie. Néanmoins Aja signe un film qui ose, de vraies idées, juste dommage que la symbiose des genres se divisent autant sur la fin. En prime un Daniel Radcliffe qui semble conforter son goût pour le genre puisqu'on le verra début 2015 dans "Victor Frankenstein" de Paul McGuigan...

 

Note :            

 

13/20 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Cine7Inne (Alex*56*) 06/10/2014 17:40

Mon cinéma ne le diffuse pas en v.o, alors que je voulais tellement le voir celui-là.. Même si il est disponible en vf, j'ai vraiment pas envie de le voir en français :s Bonne critique en tout cas ;)