Tiens-toi droite (2014) de Katia Lewkowicz

par Selenie  -  28 Novembre 2014, 16:04  -  #Critiques de films

Second long métrage pour Katia Lewkowikcz après le déjà ennuyeux "Pourquoi tu pleures ?" (2011) la réalisatrice persiste et signe dans un projet peu abouti et bancal malgré des idées et thématiques très interessantes et à fort potentiel. La réalisatrice annonce deux lignes directrices à suivre, "... cette culpabilité féminine : l'oppression des femmes par elles-même" et "... la notion d'enfant-roi"... Sur ce dernier point on passe complètement à côté, on ne voit jamais l'enfant s'imposer mais les adultes qui laissent tout ouvert jusqu'à mater une vidéo X sans soucis majeurs ! Par contre sur la culpabilité féminine la réalisatrice est déjà plus dans son sujet.

570099.jpg (1178×1600)070149.jpg (640×427)

Le scénario se base sur trois femmes que tout oppose mais qui vont mine de rien se rejoindre sur un projet plus ou moins commun. Malheureusement si les personnages sont remarquablement écrits et interprétés par de superbes actrices (surtout Marina Foïs et Noémie Lvovski) le montage semble approximatif, avec cette sensation que personne a su construire correctement l'histoire, comme si au final on avait pas su quoi faire de toutes les scènes. Des scènes bizarres s'incrustent par-ci par-là, outre la vidéo X on s'interroge sur le modèle et sa poupée. Tout un débat sur la femme "vraie" devient caduque lorsqu'on voit une Laura Smet (aucune sensualité et maigre de partout) bien loin du retour des formes prônés aujourd'hui (il était pourtant temps). Heureusement tout n'est pas râtés. L'interprétation est bonne et les dialogues sont assez inspirés avec plusieurs passages qui tapent juste... A propose d'un blog (public par essence) "je ne regarde pas c'est son journal intime, je respecte..." ou des affirmations géniales comme "quand on est enceinte généralement on accouche"... Un film qui déçoit d'autant plus qu'il y avait une idée magnifique à la base. Le soucis c'est que le résultat correspond trop à un capharnaüm dans lequel on finit par s'ennuyer profondément.

 

Note :          

 

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :