Arsenic et Vieilles dentelles (1944) de Franck Capra

par Selenie  -  29 Décembre 2014, 07:59  -  #Critiques de films

Juste après "L'homme de la rue" (1941) Franck Capra tourne cette comédie grinçante qui ne sortira finalement qu'en 1944 car, comme stipulé par contrat, le film ne pouvait sortir tant que la pièce était jouée à Broadway. Cette adaptation pour le grand écran joue la carte du huis clos à fond tout en optimisant le mouvement au sein d'une même et grande pièce de vie. Le scénario est excellent en augmentant progessivement les gags et les retournements de situations.

arsenic-et-vieilles-dentelles-0.jpg (350×480)18783509.jpg (600×400)

Emmené par Cary Grant on a droit à un casting gratiné avec Peter Lorre dans le rôle clin d'oeil d'un docteur "Mabuse" et surtout Raymond Massey en sosie malgré lui de l'acteur Boris Karloff. Malheureusement le fil ténu entre comédie et film noir n'est pas toujours tendu, une partie du film quitte même la comédie pour de bon. Et, une fois n'est pas coutume, on surprend Cary Grant à surjouer trop outrancièrement, un choix clownesque qui frise trop souvent le ridicule. On rit souvent mais on se dit aussi que la limite est dépassée. Dans le genre on préférera la finesse de Cary Grant dans "Chérie je me sens rajeunir" (1952) de Howard Hawks... Malgré la postérité de ce film on n'est relativement déçu par cette comédie noire qui ne réussit pas toujours à unir les genres jusqu'au bout. Néanmoins l'histoire est captivante, Cary Grant burlesque fait son show et l'accélération du rythme dans la dernière partie est un vrai festival. Sans doute pas un chef d'oeuvre de Capra mais ça reste un grand film.

 

Note :                 

 

15/20
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

ideyvonne 30/12/2014 15:13

Vu il y a très longtemps et je me souviens d'une bonne petite comédie.