American Sniper (2015) de Clint Eastwood

par Selenie  -  19 Février 2015, 18:19  -  #Critiques de films

Après "Jersey Boys" (2014) ce nouveau film confirme une nouvelle fois la lubbie de Eastwood depuis une dizaine d'années, les histoires vraies. Cette fois Eastwood (républicain rappelons-le) s'attaque à la vie de Chris Kyle, considéré comme le plus grand sniper de l'armée américaine de l'histoire avec 166 tués officiels et 255 officieux (selon les dires du sniper lui-même). Le film a fait débat sur la morale et le message du film. Et il est vrai que le film reste ambigu. Le premier soucis est que le scénario est tiré de l'autobiographie de Chris Kyle, comme impartialité on a connu mieux. Ensuite Chris Kyle a été tué en 2013 ce qui a dû malgré tout altérer l'objectivité du travail de l'équipe, notamment avec les déclarations de la famille de Chris Kyle insistant sur le fait d'honorer la mémoire du sniper...

american-sniper-poster.jpg (1754×2600)2015-01-23-AMERICANSNIPERbigger.jpg (612×380)

Bref pour un biopic on n'est pas assuré du meilleur point de vue possible... On le ressent d'ailleurs très vite, Chris Kyle est montré en héros national se battant pour la patrie. On pense très vite au duel de ce film avec "Démineurs" (2009) de Kathryn Bigelow, et force est de constater que Eastwood place son héros à la place où on veut le voir, à celui de héros patriote moderne. On est pas loin d'une propagande patriotique. Le soucis c'est que la ligne directrice de Eastwood n'est pas claire. Le scénario s'attache à suivre le cahier des charges d'un biopic de base sans jamais gratter là où ça fait mal. La détresse de sa femme reste trop classique pour surprendre, ses motivations politico-philosophiques sont seulement servies grossièrement et le boulot de sniper n'est même pas approfondi. Sur ce dernier point, il est étonnant qu'un sniper de son calibre passe 3/4 de ses missions en groupe d'intervention ?! Et pour l'anecdote, la Syrie n'a jamais eu de médaillé en tir aux Jeux Olympiques... Bref ce n'est pas dans la dentelle qu'on nous présente quasi que les vertues de cet homme, style Captain America réaliste. C'est dommage car Eastwood signe un film maitrisé et efficace mais trop primaire et trop manichéen, qui n'a malheureusement pas l'impartialité et la profondeur d'un "Démineurs" ou même d'un "Zero Dark Thirty"... On salue surtout la performance de Bradley Cooper, impressionnant en Chrys Kyle. Il manque un traitement plus honnête de la part d'ombre du sniper. On est assez triste de constater que dans les films les plus médiocres du grand Eastwood sont presque tous issus de ces dernières années. 

 

Note :                   

 

11/20

Ronnie 19/02/2015 23:01

Il n'est pas fait mention de médaille olympique syrienne, seulement de participation.

selenie 20/02/2015 08:27

Il n'en est pas fait mention ouvertement mais on a droit à un gros plan photo sur le podium !