Décès de Leonard Nimoy alias "Spock"

par Selenie  -  28 Février 2015, 14:43  -  #Décès de star - Bio

L'interprète emblématique de "Spock", Leonard Nimoy est décédé ce vendredi 27 février 2015 à l'âge de 83 ans.

Leonard-leonard-nimoy-17314437-1280-800.jpg (1280×800)

Né en 1931 à Boston Leonard Nimoy nait au sein d'une famille juive othodoxe originaire d'Ukraine, d'un père barbier et d'une mère femme au foyer. 

 

Très jeune il se passionne pour la comédie et monte sur scène dès l'âge de 8 ans. Après plusieurs années d' cours d'art dramatique il décide de tenter sa chance à Hollywood alors qu'il a 20 ans. Il se fait remarquer pour son physique atypique, ce qui lui permet d'obtenir d'abord des rôles de méchant, le plus souvent dans des nanards et séries B et séries notamment dans "Au-delà du réel", "Bonanza", "Le Virginien" et "La Quatrième Dimension".

 

Pour le grand écran il obtient son premier cachet pour le film "Queen of a day" (1951) de Arthur Lubin. Outre quelques films plus ou moins confidentiels Leonard Nimoy est quasi essentiellement un acteur de télé écumant la plupart des séries TV alors en pleine expansion.

19125242.jpg (3036×2109)

Le tournant de sa carrière arrive en 1966 lorsqu'on lui propose le rôle de Spock dans la série TV "Star Trek" (1966-1969) ; la série s'arrête au bout de trois saisons faute d'audience satisfaisante. Il enchaine dans un rôle remplaçant de Martin Landau dans "Mission Impossible" (1969-1971) toujours pour la télé.

19125240.jpg (640×425)

Outre un petit rôle dans le long métrage western "Catlow" (1971) de Sam Wanamaker avec Yul Brynner et Richard Crenna Leonard Nimoy se diversifie, joue au théâtre, écrit de la poésie, présente des émissions TV... etc...

 

Il va se détacher de son personnage fétiche en écrivant "Je ne suis pas Spock" (1975) avant de reconsidérer cette question grâce aux succès inattendu de la série TV "Star Trek" lors des rediffusions ce qui va relancer la franchise, en dessin animé mais aussi en lançant le projet d'un long métrage ciné.

 

Après avoir joué dans "L'Invasion des profanateurs" (1978) de Philip Kaufman il retrouve l'équipe de la saga dont William Shatner pour le film "Star Trek : le film" (1979) de Robert Wise. Le film est un succès commercial mais déçu par le film (tournage et qualité) l'acteur décide de ne pas être du second opus. Pour "Star Trek 2 : la colère de Khan" (1982 ci-dessous) de Nicholas Meyer le réalisateur promet de tuer Spock à la fin du film pour le persuader de jouer dans le film. Leonard Nimoy regrettera finalement et acceptera de revenir dans "Star Trek 3 : à la recherche de Spock" (1984) en signant également la mise en scène. 

19698684.jpg (640×421)

La saga devient culte et Leonard Nimoy devient définitivement et pour la postérité Spock, mi-homme mi-vucain.

 

Exclusivement dédié à la saga il joue et réalise "Star Trek 4 : retour sur Terre" (1986) avant de laisser la place de réalisateur à son comparse William Shatner pour "Star Trek 5 : l'ultime frontière" (1989) et de voir revenir derrière la caméra Nicholas Meyer pour "Star Trek 6 : Terre inconnue" (1991).

 

Il refuse ensuite d'apparaitre dans le film qui doit relier la série originale avec la série "Nouvelle Génération".

 

Il change de cap et réalise quelques films comme le remake "Trois Hommes et un bébé" (1987) et "Le Prix de la passion" (1988), "Chéri dessine-moi un bébé" (1990) et "Holy Matrimony" (1994).

 

Pour boucler une vie il écrit un second livre nommer malicieusement "Je suis Spock" (1995).

 

Il continue à toucher à tout, il publie dse recueils de photographies, sort un disque avec William Shatner (?!), il participe régulièrement aux conventions de fans de "Star Trek", fait du doublage pour plusieurs films d'animation comme "Atlantide l'empire perdu" (2001) et "Sindbad la légende des sept mers" (2002)...

20102742.jpg (640×398)

On le voit encore apparaitre dans des séries TV ("Fringe" ci-dessus) et donne de la voix pour le personnage de Sentinel Prime dans "Transformers 4 : la face cachée de la Lune" (2011) de Michael Bay.

Leonard-Nimoy-Spock.jpg (500×255)

Mais c'est bien, une nouvelle fois, dans la peau de Spock qui fait le buzz en reprenant son rôle dans le reboot "Star Trek" (2009 - ci-dessus) de J.J. Abrams ; il y reprend son rôle "âgé" et rencontrera son lui au présent et jeune interprété par Zachary Quinto... Il reprend ce même rôle dans la suite "Star Trek : into the darkness" (2013).

 

Après avoir annoncé de nombreuses fois sa retraite et d'être à chaque fois revenu Leonard Nimoy est hospitalisé à la suite de complications d'une maladie pulmonaire chronique qui serait dû à son tabagisme. L'acteur meurt dans la matinée du vendredi 27 février 2015 à Los Angeles.

 

Leonard Nimoy est devenu une icône grâce à un seul rôle auquel tout le monde l'identifie. Sa carrière ne vaut malheureusement (ou heureusement) que par son personnage dans "Star Trek", jouant sempiternellement les guest stars dans les autres projets. A tout jamais il sera Spock  mi-homme mi-vulcain dans "Star Trek".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

ideyvonne 03/03/2015 12:52

Monsieur Spock est un de ces personnages que l'on ne pourra jamais oublier...