Décès de Louis Jourdan

par Selenie  -  16 Février 2015, 10:50  -  #Décès de star - Bio

Ce week-end, jour de Saint-Valentin est mort un des séducteurs du cinéma, le français Louis Jourdan est décédé ce samedi 14 février 2015 à l'âge de 93 ans.

tumblr_mclxpxIxqv1qb8ugro1_1280.jpg (1201×1494)9d9136b9e42591d04a684b75a9efa6f8.jpg (572×800)

Né en 1921 Louis Robert Gendre voyage beaucoup dans son enfance et passe unepartie de sa hjeunesse en Turquie et en Angleterre avant que ses parents ne deviennent responsables du Grand Hôtel à Cannes. Il tombe amoureux du cinéma pendant le tournage de "La femme du boulanger" (1938) de Marcel Pagnol. Son père lui présente alors les acteurs Raimu et Charles Blavette... Il confirme alors son choix de faire du cinéma.

 

Il fait ses débuts dans "Le Corsaire" (1939) un film inachevé de Marc Allégret. Il fait réellement ses débuts dans "La comédie du bonheur" (1940) de Marcel L'Herbier et enchaine aussitôt plusieurs tournage comme "Untel père et fils" (1940) de Julien Duvivier et "Premier rendez-vous" (1941) de Henri Decoin.

 

Pendant la Seconde Guerre Mondiale il continue à tourner en retrouvant Marc Allégret pour 4 films entre 1941 et 1944. Néanmoins il refuse de tourner pour les productions de propagande nazi et rejoint la Résistance tandis que son père est arrêté par la Gestapo.

 

A la Libération il se marie avec la mère de son fils.

18875851.jpg (495×348)

Il reprend sa carrière qui explose en tournant dans 3 films majeurs coup sur coup avec "Le Procès Paradine" (1947 - ci-dessus) de Alfred Hitchcock, "Lettre d'une connue" (1948 - ci-dessous) de Max Öphuls et "Madame Bovary" (1949) de Vincente Minnelli. 

18395573.jpg (600×400)

Sa carrière devient internationale et s'envole pour les Etats-Unis où il devient un acteur majeur et un des trois acteurs ambassadeurs du charme à la française avec Maurice Chevalier et Charles Boyer.

3174010049_1_5_rf1XV4rY.jpg (400×249)

On le voit dans des films d'aventure comme "La Flibustière des Antilles" (1951 - ci-dessus) de Jacques Tourneur mais continue à tourner en France notamment dans "Rue de l'estrapade" 1952) de Jacques Becker et "La Mariée est trop belle" (1956) de Pierre Gaspard-Huit.

 

Il joue même au théâtre avec James Dean en 1954 et commence à tourner également pour la télévision qui prend de plus en plus d'importance aux Etats-Unis.

20326647.jpg (640×420)

Il suit Maurice Chevalier dans la comédie musicale multi-oscarisée "Gigi" (1958 - ci-dessus) de Vincente Minnelli. Il est le partenaire de Grâce Kelly dans "Le Cygne" (1956) de Charles Vidor et est associé à Franck Sinatra dans la comédie musicale "CanCan" (1960) de Walter Lang.

 

Il est le héros de "Le Comte de Monte-Cristo" (1961) de Claude Autant-Lara et de "Mathias Sandorf" (1963) de Georges Lampin avant de rejoindre le couple mythique Liz Taylor-Richard Burton pour "Hôtel International" (1963 - ci-dessous) de Anthony Asquith.

jourdan5.jpg (652×399)

Il joue le séducteur dans "Made in Paris" (1966) de Boris Sagal et dans "Les Sultans" (1966) de Jean Delannoy. Il croise Bernard Blier dans "Peau d'Espion" (1967 - ci-dessous) de Edouard Molinaro...

525f8e30.jpg (760×739)

Etonnament il traverse un petit désert ensuite, quittant le grand écran il apparrait encore de temps à temps à la télévision. Après deux films en 67-68 il faut attendre son retour sur grand écran avec "Le Téléphone pleure" (1975) de Lucio de Caro. Mais sa carrière prend un coup d'arrêt et le prestige de la suite reste confidentiel. 

 

Il a un regain de reconnaissance en interprétant le méchant de la saga James Bond, Il est Kamal Khan (ci-dessous) dans "Octopussy" (1983) de John Glen avec Roger Moore. Ce sera son dernier grand rôle au cinéma.

18992221.jpg (600×400)

Son dernier film sera "Year of the cornet" (1992) de Peter Yates, alors qu'il a tourné la dernière fois  pour la télévision en 1986.

 

Le 22 juillet 2010 Louis JOurdan est décoré Officier de la Légion d'Honneur lors d'une cérémonie où il est accompagné de ses amis Kirk Douglas et Sidney Poitier.

 

Louis Jourdan a été un des rares français à avoir percer aux Etats-Unis pour une carrière riche avec une vraie postérité à l'internationale. Il nous a quitté avant-hier 14 février 2014 à 93 ans chez lui à Beverly Hills.