Chappie (2015) de Neil Blomkamp

par Selenie  -  5 Mars 2015, 09:49  -  #Critiques de films

Troisième film seulement pour le réalisateur Neil Blomkamp après le superbe "District 9" (2009) et le plus hollywoodien mais non dénué d'intérêt "Elysium" (2013). Et dire qu'il sera sûrement derrière le projet de "Alien 5" ! Très bon choix assurément, avoir touné "Chappie" avec Sigourney Weaver n'est sans doute pas étranger à son projet... Pour ce film-ci il s'attaque à l'intelligence artificielle, tout de suite on se dit que Blomkamp a un coup de mou, ce thème n'est pas nouveau on pourrait se rappeler "A.I." (2001) de Steven Spielberg, "I, Robot" (2004) de Alex Proyas voir même "Terminator"... Pour cerner le film on dira 40% "Robocop", 20% "I, Robot", 10% "District 9" et 0% de Disney !...

012011.jpg (160×213)331231.jpg (640×389)

Oui Disney, on a droit à un humour très enfantin, même un peu niais (même "Wall-E" est moins bête et plus intéressant). Ca donne un film Blomkampien presque naïf ce qui semble surprenant au vu de la vision qu'il nosu a offert dans ces deux premiers films. Une petite déception pour le manque d'ambition et d'audace dans ce film. Adapté de son court métrage "Tetra Vaal" (2003) le réalisateur retrouve son ami de lycée Sharlto Copley pour leur 3ème film ensemble, cette fois ce dernier se place sous l'armure de Chappie en Motion Capture. Face  à lui on a le méchant Hugh Jackman, nouvelle prise de position après son expérience sur "Real Steel" (2011) de Shawn Levy. Par contre on se demande encore ce qu'on trouve à Dev Patel ?! Charisme néantissime dont le seul talent est d'avoir séduit Freida Pinto sa partenaire de "Slumdog Millionnaire" ! Notons la présence du couple Ninja Visser et Yo-Landi Visser, du groupe rap-rave Die Antwood qui jouant pour ainsi dire le ur propre rôle. Ces derniers ont ainsi inspiré les décors de leur repère. Techniquement Chappie est magnifique, nous avons de l'émotion et pas mal d'action mais le film ne passe la ligne jaune "adulte" qu'à la toute fin. 3/4 du film on nous infantilise et caricature tous les paramètres du genre. La racaille (gestuelle et vocabulaire) fait ainsi plus fort que les navets "Banlieue 13". L'humour est trop niais, peu inventif, au mieux on sourira au pire on est consterné. Neil Blomkamp vient d'avouer il y a quelques jours qu'il avait sans doute un peu râté "Elysium", qu'il se rassure il vient de faire pire ! On a adoré "District 9", "Elysium" n'était pas si mauvais et ces premiers projets visuels pour "Alien 5" font saliver d'avance mais là on dit non ! Ca se regarde mais sans plus. Une vraie déception. Moyenne de justesse.

 

Note :                   

 

10/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :