Tusk (2015) de Kevin Smith

par Selenie  -  14 Mars 2015, 10:04  -  #Critiques de films

Kevin Smith, un réalisateur qui avait démarré sur les chapeaux de roue avec "Clerks" (1994) et qui, au fil du temps a surtout prouvé qu'on a rarement fait plus irrégulier avec quelques bons films ("Méprise multiple" en 1997 ou "Red State" en 2011) et pas mal de médiocrité ("Dogma" en 1999 et "Top Cops" en 2010)... Cette fois on touche sans doute au pire chez lui. Réalisateur-scénariste-monteur du film, on imagine Kevin Smith lorsqu'il a eu "l'inspiration", il aurait lu l'annonce suivante : "Pour devenir mon colocataire, vous devez être prêt à porter un costume de morse pendant 2h par jour environ (en pratique, pas 2h chaque jour, il s’agit plus d’un ordre d’idée de la charge qui vous attend). Une fois dans le costume, vous devez être un morse : il ne doit pas y avoir de parole telle qu’un homme le ferait, avec une voix d’homme, et toute communication doit se faire sur l’intonation d’un morse."

415717.jpg (405×600)TUSK.jpg (4896×3264)

Après ça il a du délirer en repensant au film "The Human Centripede" (2009) de Tom Six.  Apparemment Kevin Smith a fini le scénario "Clerks 3" (ben oui retour aux sources = plus sûr de revenir au succès) et en attendant le financement il s'est dit que ce genre de film donnerait mieux en un gros délire comico-horrifique !... Avec ça il ajoute au scénario une émission podcast, plus précisément un épisode de l'émission The Wairus and The Carpenter créé par Scott Mosier et... Kevin Smith lui-même. Emission d'où serait issue l'anecdote de l'annonce du morse. Bref, Kevin Smith a son film. Malheureusement ni le financement ne semble avoir été à la hauteur ni Kevin Smith lui-même. Les effets spéciaux sont ridicules, ou plutôt le maquillage est ridicule et qu'il aurait été plus judicieux d'user un minimum d'effets spéciaux pour un tel projet. Une histoire pareil il faut un minimum de crédibilité dans l'expérience chirurgicale. De l'autre on a droit a des personnages aussi crétins qu'horripilants. Infectes ils ne savant rien faire d'autres que de se foutrent de la la gueule des autres en usant et abusant d'un vocabulaire de charretier. Bref aucune empathie pour le crétin qui mériterait presque sa punition. Débile et délirant mais jamais fun ni jouissif ce film n'est même pas un nanard, juste un navet sans épaisseur ni réelle idée. En prime, outre l'excellent acteur Michael Parks, toujours aussi flippant et, quand même, la présence des filles de, Lily-Rose Depp et Harley Quinn Smith, qui mine de rien offre sans doute les meilleures scènes (2 !)

 

Note :                   

 

05/20