Etats de Choc (2007) de Jieho Lee

par Selenie  -  21 Avril 2015, 10:39  -  #Critiques de films

Un film étonnamment sorti en direct-to-DVD en France seulement en octobre 2014 malgré une présence au festival de Cannes en 2007 et un casting aussi prestigieux qu'hétéroclyte allant de Julie Delpy à Andy Garcia, en passant par Sarah Michelle Gellar et Kevin Bacon... Un film choral où les destins se croisent et s'entrecroisent ; un sous-genre en soi qui à donné des films tels que "Magnolia" (2000) de Paul Thomas Anderson, "Love Actually" (2003) de Richard Curtis", "Collision" (2005) de Paul Haggis,  ou encore "The Dead Girl" (2008) de Karen Moncrieff...

FOURREAU DVD ETATS DE CHOC 2D.jpg (917×1280)30432_4bc93e9c017a3c57fe01a629_1293114977.jpg (1920×1080)

Cette fois le récit est construit sur un ancien proverbe chinois qui base la vie sur quatre émotions : bonheur, plaisir, douleur et amour ce qui donne quatre histoires personnelles qui se lient les unes aux autres de façon plus ou moins franche et directe. Un homme perd une somme folle aux courses, un homme de main peut voir l'avenir instantané, une pop star se retrouve piégée par contrat à un parrain de la pègre et un docteur fait tout pour sauver l'amour de sa vie... Comme trop souvent chaque partie n'a pas le même traitement, l'importance de chaque séquence n'est visiblement pas la même pour le réalisateur. Temps ou situation dans le scéanrio s'en retrouvent donc parfois bancals, c'est notamment le cas pour la partie du pari. Ensuite le lien entre les émotions déclarées et les histoires n'est pas franchement des plus probant. Une belle idée de base mais il manque une fluidité et une cohérence plus forte entre les différents récits. Au final le film surnage grâce à ses acteurs, l'intérêt devient surtout de voir des acteurs d'horizons différents (Fraser dans un rôle plus sérieux, Gellar quitte "Buffy", Garcia ultime parrain...) se croiser, certains dans des rôles de composition, d'autres plutôt dans leur personnage habituel. Un film intéressant par certains côtés mais qui ne marquera pas les esprits.

 

Note :                

 

09/20