Le Septième fils (2014) de Serguey Bodrov

par Selenie  -  12 Mai 2015, 14:53  -  #Critiques de films

Premier long métrage en langue anglaise pour le réalisateur-scénariste russe Serguey Bodrov qui s'est fait connaitre à l'international avec des fresques épiques comme "Nomad" (2004) et "Mongol" (2007) mais son meilleur film reste le drame méconnu "The Quickie" (2001) et on lui doit aussi le scénario du magnifique "Est-Ouest" (1999) de Régis Wargnier... Serguey Bordov, à choisir, est bien meilleur scénariste que réalisateur. Pas de chance ici, en allant à Hollywwod il ne prend pas part au scénario comme il en a l'habitude, il aurait sans doute du. Enième adaptation d'une série de romans de heroic-fantasy, "The Wardstone Chronicles" de Joseph Delaney ("L'Epouvanteur" en VF) qui surfe encore et toujours sur la mode "Harry Potter"...

258236.jpg (822×1120)photo-film-Le-Septieme-fils.jpg (800×532)

Malheureusement pour les fans du livre, le film n'a plus grand chose à y voir. Quelques exemples : dans le livre Gregori est le contraire d'un alcoolique et n'est pas le seul épouvanteur, les sorcières craignent l'eau on évitera donc le bain de minuit, Tusk est un ennemi, le personnage de Radu (Djimoun Hounsou) n'existe pas, l'apprenti Tom Ward et la sorcière Alice ont environ 13 ans... etc... Sur ce dernier point pourquoi pas, mais alors pourquoi ne pas assumer un film de Fantsay plus adulte, plus puissant niveau violence-action ?! Trop cousu de fil blanc, trop fidèle au cahier des charges du genre, jamais Sergey Bodrov n'ose quoi que ce soit d'innovant. Avec un tel réalisateur on aurait donc aimé plus de "Mongol" et de "Nomad". Les modifications vis à vis du matériau d'origine ne semblent donc jamais convaincantes, le choix du réalisateur n'est pas assumé, on peut légitimement penser qu'il n'a pas eu la liberté nécessaire. Niveau casting, Julianne Moore retrouve Jeff Bridges 17 ans après "The Big Lebowski", énième déception pour Jeff Bridges qui offre une composition éculée du vieux bougon alcoolo (qu'il a joué trop régulièrement). Le couple Ben Barnes-Alicia Vikander fonctionne bien. Les effets spéciaux sont plutôt réussis. Finalement le film reste un divertissement pas déplaisant mais sans ambition et sans âme. 

 

Note :           

 

08/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :