Partisan (2015) de Ariel Kleiman

par Selenie  -  8 Mai 2015, 09:01  -  #Critiques de films

Premier long métrage du jeune réalisateur australien après le court "Deeper than Yesterday" (2010) où des hommes qui ont passé des mois sous l'eau reviennent sur la terre ferme à l'état sauvage. Produit entre autre par les mêmes producteurs que David Michôd ("Animal Kingdom" et "The Rover"), le jeune réalisateur de 30 ans a eu les moyens de son ambition avec un film dont la thématique nous ramène à des films comme "The Village" (2004) de M. Night Shyamalan, "The Ballad of Jack and Rose" (2005) de Rebecca Miller, "Canine" (2009) de Yorgos Lanthimos ou encore "Martha Marcy May Marlene" (2012) de Sean Durkin... Soit une sorte de gourou qui décide de créer une communauté à son image, retirée du monde extérieur et en créant son propre harem...

277329.jpg (160×213)170749.jpg (640×466)

Seul homme de sa communauté il se créer un monde à part dans une fable surréaliste cruelle et finalement complètement utopiste. Retiré du monde mais en usant du pire moyen de ce même monde qu'il veut quitter/oublier pour aller se servir impunément. Comme tout "mentor", Gregori a son favori dans sa progéniture avec Alexander, "fils" ainé et présumé successeur au poste de "père" de la communauté. Malheureusement, le quotidien bien rôdé de ce petit monde va connaitre un grain de sable qui va éveiller des doutes dans l'esprit du jeune ado vis à vis de son Père. Ariel Kleiman instaure une atmosphère presque post-apocalyptique, presque dans une léthargie du monde... C'est d'ailleurs une des faiblesses du scénario, jamais le monde extérieur ne semble avoir une quelconque influence directe (meurtres ?! bruits du quotidien ?!). Le casting est hétéroclyte et international, mais loin de penser à un film australien, on a d'abord la sensation d'un film d'Europe de l'est. Les deux premiers rôles étant toutefois tenus par des français, la star Vincent Cassel et le jeune Jérémy Chadriel, ce dernier est une vraie découverte. Un film intriguant, qui oscille entre thriller psychologique et étude de moeurs, on aurait peut-être aimé un peu plus de poésie notamment dans le rapport avec les enfants et/ou les femmes. Un bon et beau film en tous cas, un réalisateur prometteur pour un récit ambitieux et intelligent à défaut d'être complètement convaincant.

 

Note :             

 

13/20