Le secret des Poignards Volants (2004) de Zhang Yimou

par Selenie  -  21 Juillet 2015, 11:02  -  #Critiques de films

Après une première expérience dans le genre du Wuxia (sabre et art martial dans le moyen-âge chinois) avec "Hero" (2002) le grand réalisateur Zhang Yimou, unanimement salué depuis son chef d'oeuvre "Epouses et Concubines" (1991), revient avec un film qu'il veut plus abouti encore dans un genre qu'il a peu traité... En 859, pendant la dynastie Tang, des soldats infiltrent un groupe de bandits activement recherchés. L'un des deux soldats va malheureusement se prendre les pieds dans ses sentiments à trop passer de temps avec la belle aveugle, membre des Poignards Volants... D'entrée, Zhang Yimou impose son magnifique sens de l'image au service d'un film historique superbement costumé et décoré. Seulement s'il s'agit d'un Wuxia, ce film est avant tout une histoire d'amour tragique, otage des méandres de l'Histoire.

18397195.jpg (600×800)370.jpg (640×426)

Les trois rôles principaux sont tenus par des stars mondiales du cinéma asiatiques avec Zhang Ziyi ("Tigre et Dragon" et "Hero") et Andy Lau ("Infernal Affairs" et "Detective Dee"), on remarque quand même qu'un acteur japonais, Takeshi Kaneshiro, qu'il est toujours étonnant de voir jouer un chinois, comme il le fait par ailleurs régulièrement notamment dans des films du même genre comme "Les Seigneurs de la Guerre" (2007) et "Les 3 Royaumes" (2008). Le scénario n'est pas parfait : plusieurs petites longueurs et des ellipses malheureuses comme par exemple l'absence de suite après un plan de soldats arrivant pour une embuscade. Le scénario n'est pas assez dense pour un film d'une durée de 1h59, le réalisateur aurait dû soit raccourcir pour dynamiser le récit, soit carrément assumer le côté contemplatif. Sur ce dernier point, il y avait de quoi faire avec des paysages et décors sublimes jouant parfaitement des tons et couleurs. Un petit bémol pour la scène dans la neige (faisant suite aux aléas météo lors du tournage), elle tombe bien vite et en quantité avec une sensation bizarre au niveau chrono qui ajoute à la bizzarerie du réveil de la belle... Le film est esthétiquement merveilleux avec des scènes particulièrement marquantes comme le combat dans la bambouseraie et la danse des voiles. Zhang Yimou signe un  beau film mais il n'est pas son plus abouti malgré le succès rencontré. On lui préférera "Hero" de peu et on appréciera de revoir celui qui suivit avec "La Cité Interdite" (2006).

 

Note :                

 

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :