Renaissance (2015) de Tarsem Singh

par Selenie  -  30 Juillet 2015, 13:25  -  #Critiques de films

Film dont le thème est le récurrent sujet de l'immortalité et des travaux génétiques pouvant nous amener à y accéder. Sujet inépuisable tant il pousse à la réflexion et aux rêves les plus fous. Le vrai soucis c'est qu'on a l'impression de l'avoir déjà vu, on pense sans cesse à d'autres films plus ou moins proches... Justement une pincée "Déjà Vu" (2006) de Tony Scott, mais aussi quelques bribes de "Volte/Face" (1997) de John Woo, "Time Out" (2011) de Andrew Niccol et "Looper" (2012) de Rian Johnson... Mis en scène par le réalisateur du prometteur "The Cell" (2000) et des beaucoup plus oubliables "Les Immortels" (2011) et "Blanche Neige" (2012) ce film n'est finalement qu'un produit calibré de film d'anticipation sans réelle ambition que de servir la soupe habituelle du divertissement hollywoodien. Un fort potentiel délaissé au profit du profit facile comme a pu le faire récemment Luc Besson avec "Lucy"...

510747.jpg (120×160)S_10749_R_CROP.jpg (650×434)

Le scénario est pourtant signé du duo des frères Pastor auxquels on doit le très bon et sous-estimé "Infectés" (2009) mais du thème de l'immortalité on passe très vite à une simple chasse à l'homme, habituel finish du film hollywoodien tous genres confondus. Du changement d'identité on a donc les soucis attendus des difficultés d'assimiler le "greffon" et des soucis de moral qui surprend toujours quand le "héros" nous est présenté d'abord comme un milliardaire cynique et impitoyable. A l'instar du duo Bruce Willis-Jospeh Gordon-Levitt dans "Looper" on a ici un duo qui fonctionne bien avec Ben Kingsley-Ryan Reynolds. Le second faisant office de réceptacle humain pour l'esprit du plus ancien. Plusieurs incohérences s'immiscent dans le scénario, on tiquera sur quelques effets secondaires qui ne fonctionnent que si cela arrange le réalisateur. On ne sera pas étonné de deviner la fin des lustres avant pour une conclusion qui s'avère aussi attendue que convenue. Néanmoins les acteurs sont bons et le rythme assez soutenu pour tenir un minimum en haleine durant les 115 minutes. En bref un divertissement bien mené à défaut d'être inoubliable.

 

Note :            

 

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :