Décès de la réalisatrice Solveig Anspach

par Selenie  -  8 Août 2015, 23:57  -  #Décès de star - Bio

Après la courte accalmie qui sa suivi l'hécatombe du début d'été, le cinéma est une nouvelle fois en deuil. Nous apprenons la mort de la réalisatrice Solveig Anspach survenue ce vendredi 7 août 2015 à seulement 54 ans. 

085726.jpg (640×300)

Née en 1960 en Islande, Solveig Anspach a une mère islandaise et un père américain né à Berlin (Allemagne) lui-même né d'une mère roumaine et de père allemand. Après le débarquement de Normandie son père resta en France où il rencontra sa future épouse aux Beaux-Arts à Paris. Ils se marièrent à New-York avant que le maccarthysme les fassent fuir pour un retour à Paris avec une période islandaise durant laquelle la jeune Solveig naitra.

 

Après des études de philosophie et de psychologie clinique à Paris, Solveig Anspach s'inscrit à la FEMIS en section Réalisation dont elle obtient le diplôme en 1989. Elle tourne alors de nombreux courts-métrages et se fait un petit nom au fil du temps. En 1990, elle choisit d'habiter juste à la frontière entre Montreuil et Bagnolet, logement qu'elle gardera jusqu'à la fin.

 

Elle tourne de nombreux courts métrages documentaires notamment entre 1983 et 1993 sur le même personnage de Sandrine avant de passer pour la première fois à la fiction avec "Vizir et Vizirette" (1993).

haut-les-coeurs-avec-karin-viardhaut-les-coeurs-1999-02-g-.jpg (800×464)

Après avoir reçu le Grand Prix du Jury au festival international du Film de Femmes à Créteil avec "Que personne ne bouge" (1998) elle réalise son premier long métrage, ce sera "Haut les Coeurs" (1998 - ci-dessus) où Karin Viard incarne une jeune femme enceinte atteinte d'un cancer. Le succès est au rendez-vous avec en prime le César de la meilleure actrice pour Karin Viard dont la carrière va alors exploser.

 

Elle ne délaisse pas pour autant ses courts et moyens métrages ni le documentaire. Elle gagne  notamment le Prix François-Chalais en 2001 pour "Made in th USA" documentaire sur la peine de mort aux Etats-Unis. Film par ailleurs sélectionné pour la Quinzaine des Réalisateurs au festival de Cannes 2001.

 

La réalisatrice vit et tourne régulièrement entre la France et l'Islande comme le moyen métrage "Reykjavik, des elfes dans la ville" (2001). Elle signe ensuite son second long métrage "Stormy Weather" (2003) avec Elodie Bouchez. Elle confirme une fois de plus son attrait pour les femmes fortes et militantes.

20442175.jpg (400×266)

Elle tourne en Islande la très bonne comédie décalée "Back Soon" (2008 - ci-dessus) dans un style et un humour très islandais justement.

 

Elle tourne aussi en Nouvelle-Calédonie un téléfilm qui sortira ensuite sur grand écran. Un biopic sur une icône féministe et anarchiste, la révolutionnaire Louise Michel qui est incarnée par Sylvie Testud dans "Louise Michel la rebelle" (2010).

 

Elle revient en France où elle signe "Queen of Montreuil" (2013) dans lequel une jeune réalisatrice voit débarquer chez elle un couple d'islandais et une otarie !

6863294.jpg (833×413)

Elle tourne ensuite la très bonne comédie "Lulu femme nue" (2014 - ci-dessus) pour laquelle elle retrouve l'actrice Karin Viard ; celle-ci interprétant une femme qui semble vouloir rompre avec son quotidien.

Solveig+Anspach.jpg (1083×961)

Solveig Anspach était une réalisatrice au style personnel et original qui plaçait toujours la femme au centre de ses films.

 

La réalisatrice a succombé des suites d'une récidive de cancer à l'âge de 54 ans ce vendredi 7 août 2015.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

princécranoir 30/08/2015 21:24

J'ai appris la disparition de la réalisatrice dans les colonnes des Cahiers et ce fut une grande surprise. Je pensais avoir le temps de découvrir ses films de son vivant, mais une vilaine maladie emporte les artistes plus vite qu'on ne le pense. "back soon" que m'a offert un ami en DVD attend son heure sur l'étagère ; elle ne devrait plus tarder.