Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

The Thing (1982) de John Carpenter

15 Septembre 2015, 09:12am

Publié par Selenie

Après "New-York 1997" (1981) John Carpenter, nouveau maitre de l'horreur du cinéma mondial, se lance dans une nouvelle adptation de la nouvelle "La Bête d'un autre monde" de John W. Campbell ("Who goes there ?" qui est aussi le titre de son recueil "Le Ciel est mort"), nouvelle qui a connu déjà plusieurs adaptations dont la plus fameuse est "La Chose d'un autre monde" (1951) de Christian Nyby et surtout Howard Hawks dont Carpenter est fan. Il ira d'ailleurs jusqu'à transposer son chef d'oeuvre "Rio Bravo" (1959) avec "Assaut" (1976). Le scénario est signé Bill Lancaster (fils de Burt !) et reste très fidèle à la nouvelle d'origine à la différence près que la Chose n'est ici pas télépathe. Carpenter retrouve pour l'occasion Kurt Russell juste après "'New-York 1997". Nullement tourné en Antartique (trop extrême), le film fut tourné essentiellement en studio avec 4°c pour les -30 ou -40 imaginés (alors qu'il faisait 30°c à l'extérieur au moment du tournage !).

18365850.jpg (600×800)thethingmac.jpg (475×250)

Mais Carpenter a réussi la parfaite illusion, on s'y croirait dans les températures extrêmes du Pôle Sud. Neige et grand froid éclairés difficilement en plein blizzard donne un climax bien particulier. Mixte parfait entre SF et épouvante, le scénario est assez bien ficelé pour qu'on n'ait pas le temps de souffler. Bon point pour le début qui ne s'attarde pas (comme c'est trop souvent l'habitude) sur les présentations des personnages (effectivement, on a tout le film pour en apprendre) - pour l'anecdote un préquel "The Thing" (2011) de Matthijs Van Heijningen Jr finit exactement là où commence le film de Carpenter - ... La Chose est hideuse et ne manquera pas de faire son effet, elle est coriace assez pour se dire qu'elle ne peut finalement que gagner. Un minimum de suspense tient en haleine avec une fin ouverte plutôt bien vue. Si aujourd'hui les effets spéciaux ont sans doute vieilli ,rappelons quand même qu'ils sont signés Rob Bottin ("Hurkements" de Dante à "Seven" de Fincher en passant par "Legend" de Ridley Scott) et qu'il fut nominé aux meilleurs effets spéciaux aux Saturn Awards. Par contre, il est étonnant que la BO ait été nominée au Razzie Award. La musique est signée du Maestro Ennio Morricone et elle est pourtant parfaite et en adéquation avec son sujet... Le film n'est pas à une contradiction prêt puisqu'il sortit le même jour que le chef d'oeuvre "Blade Runner" de Ridley Scott, tous deux sortant peu de temps après le succès mondial "E.T." de Spielberg qui raflera tout sur son passage ; "The Thing" et "Blade Runner" ne connaitront pas franchement le succès mais la postérité leur redonnera une place qu'ils méritent tous deux... Fermons cette parenthèse d'anecdotes en précisant que ce film est le préféré de John Carpenter lui-même. "The Thing" est un film d'horreur parfaitement maitrisé, sans temps morts et efficace où un monstre polymorphe semble invincible. Dans le genre on a rarement fait mieux.

 

Note :              

 

17/20

Commenter cet article

alice in oliver 15/09/2015 12:13

sans aucun doute le sommet de Carpenter : un classique aujourd'hui pourtant boudé et répudié au moment de sa sortie