Le Tout Nouveau Testament (2015) de Jaco Van Dormael

par Selenie  -  3 Septembre 2015, 06:21  -  #Critiques de films

Voilà un film prometteur, quatrième long métrage du réalisateur de "Toto le héros" (1990), "Le Huitième jour" (1996) et "Mr Nobody" (2009) Jaco Van Dormael  signe là une oeuvre digne d'un conte à l'humour noir teinté de pamphlet jouissif... Malheureusement le film est bancal de bout en bout, effleure la grâce et le génie tout en touchant de trop près le ridicule et la démagogie bien pensante. Restons universel et évitons les foudres des uns et des autres. Finalement le plus grand talent du réalisateur est de faire croire qu'il gratte là où ça fait mal alors qu'il ne fait que brosser dans le sens du poil. Empruntant clairement aux contes (entre autre la fille de dieu est Alice au pays des "merveilles") le scénario s'éparpille d'entrée dans des considérations qui n'apportent qu'incohérences ; si dieu a créé Bruxelles en premier comment occulter l'Histoire ?! Surtout quand dans le même temps on a droit aux anachronismes les plus flagrants ?!

289542.jpg (160×213)2864910.jpg (1002×600)

Un prologue maladroit qu'on aurait pu éviter de surcroit puisqu'inutile pour la compréhension de la suite du film. A l'exception notable de Catherine Deneuve, le casting est quasi exclusivement belge avec Benoit Poelvoorde (dieu), Yolande Moreau (femme de dieu) et François Damiens... Choix étonnant qui renvoie aux personnages du film. En effet dieu est vraisemblablement universel alors pourquoi se focaliser uniquement sur Bruxelles et les bruxellois ?! Ensuite on se doute très vite quelle direction veut prendre Van Dormael. Les hommes sont des salauds (dieu d'abord, mais il y a aussi un pervers, un assassin...) alors que les femmes ont les beaux rôles (travailleuses, discrètes, elle ne font pas le mal, gentilles... etc)...

ATTENTION SPOILER  ! ... Jusqu'au moment où chacun pense "et si dieu avait été une femme ?!"... En effet, et on réfléchit et on se dit qu'en fait n'importe qui aurait pu être cet "accident" puisque la déesse agit sans conscience d'elle-même pour ne pas dire débile !... FIN SPOILER ...

La fille de dieu est jouée par Pili Groyne (réel premier rôle du film), jeune fille qu'on reverra vite après avoir été déjà remarquée dans les films "Deux jours une nuit" (2013) des frères Dardennes et "Alleluia" (2014) de Fabrice Du Welz. Si on reste sur le beau conte familial et bien pensant Jaco Van Dormael réalise un joli film (c'est un conte après tout) avec des trouvailles amusantes tout en posant quelques questions existentielles à l'importance plus ou moins probante. Sinon avec de tels acteurs et une telle idée, on se dit que le réalisateur n'a surtout jamais eu l'audace de ses ambitions et on reste sur un film qui manque autant de poil à gratter que d'un réel point de vue. Niveau humour on sourit tout au plus (Kevin !), niveau émotion on aurait pu aller un peu plus loin. Finalement c'est un film qui râte sa cible à chaque fois, qui s'arrête systématiquement à la surface des choses. Une énorme déception pour ce potentiel gâché.

 

Note :              

 

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :