Décès de Joan Leslie

par Selenie  -  19 Octobre 2015, 11:58  -  #Décès de star - Bio

Disparition dans le plus complet anonymat d'une grande et belle actrice de l'Age d'Or du cinéma hollywoodien... Joan Leslie est morte le 12 octobre 2015 à l'âge de 90 ans... Une annonce qui arrive bien tard et un deuil pratiquemment muet dans les médias. Il est temps pour un petit rappel...

Joan%2BLeslie.jpg (976×767)

Née en 1925 à Détroit (Michigan) de parents catholiques et irlandais, la jeune Joan Brodel apprend très tôt la musique avec ses deux soeurs dont la mère est pianiste, le père étant employé de banque. La crise de 1929 touche la famille et pousse les trois soeurs à se produire sur scène. Sous le nom de "Les Trois Brodel" ,elles débutent une tournée à travers les Etats-Unis et le Canada pendant laquelle les soeurs devront mentir sur leurs âges pour contourner la législation sur le travail des enfants. Petit à petit Joan vole la vedette à ses soeurs grâce notamment à des imitations de grandes stars de l'époque comme Katharine Hepburn et Maurice Chevalier.

 

En 1936, les trois soeurs se produisent à New-York, c'est là que la petite Joan est remarquée par un découvreur de talent de la MGM. Elle est prise sous contrat pour une durée de 06 mois avec un salaire de 200 dollars par semaine et entre à l'école pour enfants de la MGM, le célèbre Little Red Schollhouse où elle fréquente les enfants-stars Mickey Rooney et Freddie Bartholomew.

12c62bfa54c84efa96ea9b409953f289.jpg (668×822)

Son premier rôle est la plus jeune soeur de Robert Taylor dans "Le Romande Marguerite Gautier" (1935) de George Cukor avec Greta Garbo, mais ses scènes sont coupées et elle n'apparait pas dans le générique. La MGM finit par licencier la jeune Joan pour laquelle ils ne trouvent pas de rôle qui puisse lui convenir.

 

Joan retourne à New-York et travaille pour la radio et dans le mannequinat. Entre-temps, c'est sa soeur Mary qui est prise sous contrat. Toute la famille repart pour Hollywood où Joan travaillera comme indépendante pour divers postes dans divers studios.

 

Joan est choisie pour un petit rôle dans "Men with wings" (1938) de William A. Wellman, mais durant le tournage le réalisateur apprend que la mère de Joan a menti sur son âge et elle est remplacée par sa soeur Mary.

 

Il faut attendre le film "Reine d'un jour" (1939) de Charles Reisner pour qu'elle soit enfin créditée au nom de Joan Brodel. Elle enchaine avec un autre rôle crédité dans "Deux bons copains" (1939) de Gordon Douglas.

 

Malgré des débuts difficiles Joan est sélectionnée par un comité de réalisateurs comme faisant partie des 13 Enfants-Stars de 1940... Une révélation pour cette jolie rousse de 1m63 de seulement 16 ans qui lui permet d'obtenir un contrat  avec Warner en 1941. Trouvant que son vrai nom ressemble trop à celui de la star Joan Blondell, elle prend le pseudo de Joan Leslie.

 

Elle passe un casting dont elle ne sait pas grand chose, elle y est choisie parce qu'elle sait pleurer sur commande et obtient donc le rôle d'une jeune estropiée dans "La Grande Evasion" (1941) de Raoul Walsh avec les stars Ida Lupino et Humphrey Bogart. Le film est un succès et la performance de Joan Leslie est saluée par la critique.

151015-news-yankeedoodledandy.jpg (814×543)

La même année elle joue la fiancée de Gary Cooper dans "Sergent York" (1941 - ci-dessus) de Howard Hawks, énorme succès avec à la clef 11 nominations aus Oscars ! Cette fois sa carrière est lancée et devient une star en quelques mois.

699797246.jpg (1024×759)

Elle joue dans la comédie musicale "La Glorieuse Parade" (1942 - ci-dessus) de Michael Curtiz avec james Cagney autre grand succès primé aux Oscars. Notons également son rôle dans "La manière forte" (1943 - ci-dessous) de Vincent Sherman. 

266px-Joan_Leslie_in_The_Hard_Way_trailer.jpg (266×237)

Elle participe à l'effort de guerre en étant volontaire au Hollywood Canteen, club pour militaires où elle danse et signe des autographes pour les GI's en permission. Elle tournera un film éponyme, "Hollywood Canteen" (1944) de Delmer Daves où sa soeur Betty Brodel apparaitra aussi.

 

Joan Leslie est élue en 1946 par le journal Motion Picture Herald "star de demain la plus prometteuse".

 

Mais la toujours jeune Joan Leslie désire avoir des rôles plus étoffés, des rôles plus mûrs pour briser l'image qu'on a d'elle, celle de la jeune et belle ingénue. Mais elle est aussi source de mécontentement aux yeux des studios parce qu'elle refuse des rôles qui vont à l'encontre de ses opinions morales et religieuses. Elle décide d'attaquer en justice la Warner et demande l'annulation de son contrat. En représailles, Jack Warner use et abuse de son influence pour blacklister la jeune actrice de 21 ans.

 

Sa carrière prend un réel coup de frein, Joan Leslie qui tournait minimum 3-4 films par an ne tourne presque plus avec seulement trois tournages entre 1947 et 1950 ; "Repeat Performance"  (1947) de Alfred L. Werker, "Le grand rodéo" (1948) de Albert S. Rogel et "The Skipper surprised his wife" (1950) de Elliott Nugent avec un court retour à la MGM et surtout "La femme aux maléfices" (1950 - ci-dessous) de Nicholas Ray avec Robert Ryan.

3777998631.jpg (702×435)

Alors que sa carrière semble brisée, elle épouse en 1950 un obstétricien avec qui elle aura deux jumelles en 1951. Ils resteront mariés jusqu'à la mort de son époux en 2000.

 

Sa carrière est définitivement en grand ralenti... Elle apparait alors dans des séries TV dès 1951 avec "Family Theatre" (1951), "Studio 51" (1957) ou "The Christophers" (1958). Les propositions se faisant rares, elle en profite pour se consacrer à ses enfants.

femme-qui-faillit-etre-lynchee-1953-02-g.jpg (1200×903)

Elle continue à apparaitre au cinéma, la plupart du temps dans des westerns de séries B dont "Le Cavalier de la mort" (1951) de André de Toth avec Randolph Scott et "La femme qui faillit être lynchée" (1953 - ci-dessus) de Allan Dwan.

 

Son dernier long métrage sorti en salles obscures est "Bungalow pour femmes" (1956) de Raoul Walsh où elle a pour partenaire Jane Russell et Agnes Moorehead. Elle n'a alors que 31 ans.

 

La suite de sa carrière se résume a des apparitions plus ou moins importantes à la télévision. Elle annonce sa retraite et la fin de sa carrière "officielle" en 1991.

 

Toute sa vie Joan Leslie a été bénévole au St. Anne's Maternity Home.

 

En 1960, contre toute attente, son Etoile est apposée sur le Hollywood Walk of Fame.

 

En 1999 l'American Film Institute la classe dans le TOP 25 des plus grandes légendes féminines du cinéma à avoir débuté avant 1950.

joan-leslie-dead.jpg?w=670&h=377&crop=1 (1000×563)

En 2006 elle reçoit le Golden Boot Award pour sa contribution au western à la télévision et au cinéma.

 

Joan Leslie, une grand actrice à la carrière sabordée trop vite, est décédée le 12 octobre 2015 à l'âge de 90 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Robert 20/10/2015 15:39

Eh oui j'approuve totalement ta remarque. Malheureusement pour les média ces actrices du temps passé ne valent plus la peine d'un commentaire. Pourtant il est vrai que Joan Leslie était une actrice de grand talent et j'ai l'immense chance d'avoir plusieurs de ses films que je regarde encore assez souvent. Comme Deanna Durbin, il y a deux an sans Internet on n'aurait même pas été mis au courant de ces disparitions. Merci pour ton message et aussi la biographie que tu as fait à son sujet.