La Guerre des Mondes (2005) de Steven Spielberg

par Selenie  -  28 Août 2007, 17:40  -  #Critiques de films

Après la réussite et le succès de "Minority Report" (2002) Steven Spielberg avait à coeur de retravailler avec la méga star Tom Cruise. Ce sera une nouvelle fois pour un futur peu accueillant avec une nouvelle adaptation du célèbre roman de H.G. Wells, un monument qui n'a connu qu'une adaptation auparavant avec "La Guerre des Mondes" (1953) de Byron haskin. On regrettera toujours que Orson Welles n'ait jamais pu réussir à mettre en image son célèbre show radiophonique de 1938... Spielberg fait un beau clin d'oeil en choisissant les deux acteurs (Gene Barry et Ann Robinson) principaux de la version 1953 pour jouer les grands-parents dans son film. Le reste du casting est secondaire puisque papa Tom Cruise et sa fille Dakota Fanning (future Jane dans la saga "Twilight") sont omniprésent outre le passage où un certain Tim Robbins perd un peu la boule. Les acteurs y croient et offrent le meilleur malgré une scène (les tartines !) ridicule.

18426718.jpg (392×600)18861211.jpg (495×320)

Le scénario est d'une grande simplicité et repose donc essentiellement sur le talent du réalisateur pour noustenir en haleine. Il faut se rappeler que le matériau d'origine est signé H.G. Wells, soit le premier génie du genre fantastique et qu'il a depuis été plagié, copié, pompé... etc... Et que la plupart des films du genre lui doive beaucoup. Résultat, d'un côté on respecte le livre et son auteur, ainsi que le réalisateur Steven Spielberg et d'un autre côté on se dit que l'histoire manque cruellement d'audace aujourd'hui. Notamment et surtout à cause des clichés inhérents aux personnages, en effet papa est divorcé et est complètement largué vis à vis de ses enfants, ils s'aiment évidemment et tout ce drame va évidemment les rapprochés avec le sacro-saint cercle familial cher à Spielberg. Sur ces points on a connu Spielberg plus subtil. Mais ici ce qui l'intéresse c'est la mise en abimes de sa mise en scène auservice d'une invasion aussi terrifiante que gratuite, car plus qu'une simple évasion extraterrestre il s'agit tout aussi simplement d'une éradication pur et simple de la race humaine. Pas de chichi, pas de blabla inutile il suffit juste de survivre à l'inévitable. Sur ce point Spielberg fait très fort, d'une noirceur et d'un pessimiste qu'on ne lui connaissait pas le réalisateur fait nous fait une démonstration de mise en scène. Mais le soucis c'est qu'il n'assume qu'à moitié car la fin est elle, optimiste et dans le même temps d'une bêtise qui laisse pantois. On reste donc très mitigé... Au final le film a surtout fait parlé de lui pour les frasques scientologues de Tom Cruise (et une affiche qui ressemble étonnament au livre de Hubbard fondateur de la secte) qui fera dire à Steven Spielberg qu'il ne réengagerait plus jamais Tom Cruise... En conclusion un film maitrisé et impressionnant dans la forme mais vain et peu intéressant sur le fond.

 

Note :           

 

12/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :