Les Suffragettes (2015) de Sarah Gavron

par Selenie  -  20 Novembre 2015, 16:51  -  #Critiques de films

Le titre parle de lui-même et annonce la couleur... Les femmes et leur émancipation est un thème récurrent dans le cinéma et si leur combat est universel il prend des chemins bien différents vis à vis du pays d'origine. À film britannique, histoire britannique en racontant le destin d'un petit groupe de femmes dans l'Angleterre des années 1910-1913 et leur militantisme au sein du parti féministe W.S.P.U. créé par Emmeline Pankhurst. Cette dernière est jouée dans le film par Meryl Streep, comme un symbole la plus grande actrice du monde pour incarner la femme qui a permis de bouger les choses. Le film aurait pu d'ailleurs être un biopic sur cette grande dame mais le scénariste Abi Morgan (qui a travaillé sur "La Dame de Fer" et "Shame") a préféré montrer dans le même temps le travail quotidien des ouvrières.

041661.jpg (160×217)145233.jpg (640×426)

Le scénario a été écrit sur plusieurs années afin de réunir un maximum de documentation (témoignage, dossiers de police, journaux intimes...) et notamment le livre autobiographique "The Hard Way Up" de Hannah Michell qui servi pour le personnage de Maud Watts, interprétée par la charmante Carey Mulligan. Les recherches ont servi pour être le plus réalistes possible sur les conditions de travail et écrire les personnages mais aussi pour la reconsitution historique. Les décors sont magnifiques, les costumes plus vrais que nature et les actrices/ouvrières ont accepté de tourner sans maquillage dont Carey Mulligan, mais également Anne-Marie Duff. Helena Bonham Carter ou Romola Garai plus apprêtées puisque plus bourgeoises. De l'autre côté, les hommes bien entendu, soit fermés par les habitudes et les rumeurs comme l'époux de Maud joué par un bon et sobre Ben Wishaw, soient compréhensifs mais obtus comme le policier joué par Brendan Gleeson. Cette immersion dans le Londres d'avant 14-18 est assez bluffante et le scénario démontre bien le système perfide. La mise en scène est élégante quoique très académique, il manque sans doute un poil plus de souffle et de passion. La fin, à la fois pathétique, terrible et salvatrice a, pour l'anecdote, été réellement filmée (à voir ici). Mais ça reste un hommage vibrant et convaincant pour le combat de ces femmes et surtout de leurs sacrifices. Une beau et bon film.

 

Note :          

 

14/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :