Snoopy et les Peanuts (2015) de Steve Martino

par Selenie  -  24 Décembre 2015, 18:57  -  #Critiques de films

"Snoopy..." oeuvre originelle née sous la plume de Charles M. Shultz en 1950, qui renait de ses cendres après déjà 3 films d'animation (1969, 1972 et 1977). Cette fois l'image de synthèse remplace l'art plastique traditionnel mais avec un bon point qui a son importance, celui de perpétuer l'héritage grâce à la descendance de l'auteur qui produit le film. Image de synthèse mais qui reste fidèle et respectueuse des graphismes d'origine qui font l'originalité de "Snoopy..."... Les ayants droits de l'auteur Shultz ont choisi pour la réalisation Steve Martino auquel on doit "Horton" (2008) et "L'âge de Glace - la dérive des continents" (2012).

172051-snoopy-et-les-peanuts-le-film-les-featurettes.jpg (301×400)173737-snoopy-et-les-peanuts-le-film-3.jpg (400×231)

Le style très différent presque passéiste, les dessins de "Snoopy et les peanuts" trouvent leur charme aussi et surtout dans leurs imperfections. Malgré un trait qui semble être du dessin animé grossier on remarque surtout l'incroyable travail sur les détails (mèche qui bouge au vent, oeil qui sourcille...) et on constate que le film est d'une fidélité sans faille à l'oeuvre d'origine. On est dans une morale habituelle où l'estime de soi, la loyauté en amitié, la tolérance, sont mis à l'honneur. C'est l'apanage du genre, mais il s'agit surtout d'un conte joyeux qui place l'école au centre du récit sans délaisser le rêve et la fantasmagorie. Snoopy vivant des rêves éveillés comme parallèles de son maitre Charlie Brown. Si le film vise les plus jeunes, les papas qui ont connu la série télé (il y 30 ou 40 ans, dont je suis !) ne seront pas déçus ! Un moment simple, sympa et sans animosité. Rien d'exeptionnel mais on en sort avec le sourire banane, c'est déjà pas mal en ce jour de réveillon !

 

Note :           

 

14/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :