Carol (2016) de Todd Haynes

par Selenie  -  14 Janvier 2016, 16:02  -  #Critiques de films

Adapté du roman éponyme de Patricia Highsmith publié en 1952, ce livre est inspiré par une véritable histoire d'amour lesbien que l'auteur a vécue avec une certaine Virginia Kent Catherwood, d'où la raison pour laquelle l'auteure a signé son roman sous le nom Claire Morgan, un de ses pseudonymes. Il n'est pas étonnant que cette histoire ait intéressé le réalisateur Tood Haynes (ouvertement gay lui-même) dont on se rappelle le magnifique "Loin du Paradis" (2003) qui décrivait une relation tout aussi taboue dans l'Amérique des années 50. Il s'agit donc de l'histoire d'amour entre une bourgeoise en instance de divorce, Carol, et une vendeuse de magasin, Therese. Dans le rôle de Carol on retrouve Cate Blanchett qui avait déjà fait sensation en incarnant Bob Dylan dans "I'm not there" (2007) de Todd Haynes.

008997.jpg (214×290)173037.jpg (640×426)

Le rôle de Therese est interprété par Rooney Mara. Le choix des actrices a une importance particulière ici car l'incarnation des personnages doit beaucoup au physique et à ce qu'il représente. Carol la bourgeoise est coquette, se vêt à la mode, est charismatique. Carol impressionne une Therese qui l'admire. Therese est une jeune femme réservée, qui a envie d'être libre mais qui semble prisonnière des conventions. C'est justement sur ces conventions qu'elles se retrouvent sauf que chacune est prisonnière à un degré différent. Carol est prisonnière parce qu'elle est aussi mère, Therese parce qu'elle n'a pas les moyens de se soustraire aux obligations sociales du mariage. Mais toutes deux sont prisonnières d'une société encore très patriarcale. L'esthétique du film est en cela très importante. On reconnait le style de "Loin du Paradis" mais cette fois les couleurs sont un peu terne. On reconnait le travail du directeur photo Ed Lachman sur ces deux films (4 films en commun avec Todd Haynes). Les costumes sont fortement inspirés des photos spécialement tirées du travail de femmes photographes des années 50. Le récit touche évidemment, avec en prime deux actrices au sommet de leur beauté et de leur talent. Malheureusement, il manque un peu plus d'émotion passionnelle, plus de chair et de souffle. Le ton trop monocorde nous empêche de trembler, ou du moins nous empêche d'être plus troublé par cette histoire d'amour. Néanmoins le film reste d'une élégance rare, la sincérité du fond fait le reste. Un beau film.

 

Note :                 

 

16/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

tinalakiller 19/01/2016 00:05

J'ai bien aimé ce film élégant qui parvient selon moi à retranscrire les débuts d'une romance et son propos sur les choix qu'on peut faire suite à nos relations, porté par deux sublimes actrices.