Pattaya (2016) de Franck Gastambide

par Selenie  -  26 Février 2016, 09:50  -  #Critiques de films

Après "Les Kaïras" (2012) Franck Gastambide revient derrière la caméra pour une seconde comédie "citadine", où cette fois lui et ses comparses de cité partent à Pattaya... Ayant goûté en tant que comédien à d'autres registres comme la comédie "féministe" "Les Gazelles" (2013) de Mona Achache et le trhiller d'action "Enragés" (2015) de Eric Hannezo, on aurait pu penser que l'acteur-réalisateur se soit en quelque sorte assagi. Il n'en est rien, malheureusement pour nous. Si on aime pourtant le personnage il est grand temps qu'il délaisse tous les stéréotypes puérils des cités. Il remplace ces comparses du premier film (Medhi Sedoun et Jib Pocthier) pour Malik Benthala et Anouar Toubali pour un film qui reste une sorte de suite débilisante à "Les Kaïras".

353969.jpg (1200×1600)ob_2ded46_capture.JPG (850×383)

Après un générique inspiré et savoureux on comprend vite que le reste sera l'exact contraire. Dès le début l'overdose nous envahit avec un déluge de verlans à la caricature outrancière assortie, me direz-vous, au vocabulaire d'homme des cavernes. La pauvre Sabrina Ouazani se voit transformée en boxeuse vulgaire... Mais le pire reste ce Pattaya, sorte de Ibiza pour jeunes de banlieues qui serait très prisée d'après Franck Gastambide lui-même ?! Rappelons toutefois que Pattaya est loin d'être un paradis, et qu'il s'agit avant tout d'une ville où règne surtout le tourisme sexuel... Bref rien de bien séduisant dans ce film où les gags graveleux et les propos sont trop souvent d'un mauvais goût rarement atteint ! On peut rire de tout mais encore faut-il savoir y faire (les nains, le transgenre, les femmes,...). N'est pas Judd Apatow qui veut, et Gastambide arrive à battre son homologue américain à plate couture en ce qui concerne, justement, le mauvais goût. Plusieurs guest stars pour montrer que Franck Gastambide est aimé, comme Cyril Hanouna et Fred Testot. Deux stars plus confirmées pour attirer le grand public avec Ramzy et Gad Elmaleh. Ramzy surprend mais reste sans doute la meilleure surprise du film. Gad Elmaleh est trop ridicule pour faire rire. "Les Kaïras" était prometteur, un film bancal mais non sans idées et avec de bonnes surprises. "Pattaya" est ce qu'il ne fallait pas faire. Ignoble serait sans doute trop fort mais ça reste un des films les plus laids (pour l'ouïe surtout) de ces derniers mois. Une déception...

 

Note :                 

 

06/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :