Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Money Monster (2016) de Jodie Foster

12 Mai 2016, 15:37pm

Publié par Selenie

4ème long métrage pour la réalisatrice/actrice Jodie Foster après "Le Petit homme" (1991), "Week-end en famille" (1995) et "Le complexe du Castor" (2011). Elle réunit un casting 4 étoiles avec en tête d'affiche George Clooney et Julia Roberts, qui se retrouvent pour la 4ème fois après  "Ocean's Eleven" (2001) et "Ocean's Twelve" (2004) de Steven Soderbergh ainsi que "Confession d'un homme dangereux" (2002) signé de Clooney lui-même. Le duo forme respectivement le présentateur vedette et la productrice de l'émission Money Monster. Le preneur d'otage est interprété par l'excellent Jack O'Donnell qui a explosé en quelques mois après les superbes "71" (2014) de Yann Demange et "Les poings contre les murs" (2014) de David Mackenzie.

102607.jpg (486×720)085388.jpg (640×427)

La période de crise est propice à ces scénarios sur fond de crise financière et krach boursier, cette fois pas de décorticage mais un film plus musclé où un homme qui a tout perdu décide de prendre en otage la star d'une émission de conseil boursier. On est donc loin des magnifiques "Margin Call" (2012) de J.C. Chandor et "The Big Short" (2015) de Adam McKay, mais plutôt dans un "John Q" (2002) de Nick Cassavetes où la faillite personnelle remplace la détresse médicale... Le problème du film "Money Monster" est que son scénario ne tient jamais la route ! D'abord on sait d'avance que Clooney ne peut jouer un méchant, il est donc un bouc émissaire, un pauvre bougre qui tente de faire de son mieux. Mais le réel problème réside dans les coulisses judiciaires, les décisions de la police sont aussi brutales que rapides, aussi stupides que peu constructives. Invraisemblables de bout en bout dans le traitement de la crise. Ensuite on sourit à cette pauvre directrice Com qui est montrée comme l'oie blanche du milieu boursier, pauvre petite fille naïve ! On croit rêver ! Trop de poncifs, trop de caricatures... Le tout surnage grâce aux acteurs tous convaincants, et surtout à une dernière partie d'un fatalisme qui surprendrait presque. Néanmoins ce film prouve une fois de plus que Jodie Foster est meilleure actrice que réalisatrice. Un film d'actualité qui marquera l'instant de par son parti pris et son propos dans l'air du temps mais c'est un film qui sera vite oublié.

 

Note :                   

 

09/20

Commenter cet article