American Nightmare 3 : Election (2016) de James DeMonaco

par Selenie  -  22 Juillet 2016, 14:24  -  #Critiques de films

Après les succès de "American Nightmare" (2013) et "American Nightmare 2 : Anarchy" (2014) avec respectivement 91 millions de dollars de recette mondiale pour 9 millions de budget et 112 millions pour 12 millions investis, les producteurs ont logiquement et sans surprise lancé le 3ème opus de la franchise. Aux commandes on retrouve James DeMonaco qui a signé, rappelons-le, l'excellent thriller "Little New-York" (2009). Mine de rien ce 3ème film est plus audacieux sur le fond, on sent un réel travail d'écriture pour clore (espérons-le !) cette trilogie où la purge annuelle est enfin au centre des débats politiques avant l'élection présidentielle. Une nouvelle venue importante donc, la femme qui lutte pour être élue à la tête du pays et mettre fin à la Purge. Cette dernière est jouée par la jolie Elizabeth Mitchell (vue dans de nombreuses séries TV) mais le plus intéressant reste les deux personnages clefs de la trilogie.

005960.jpg (540×720)108252.jpg (1080×720)

Celui interprété par Edwin Hodge, qui était un jeune se réfugiant dans la maison de Ethan Hawke dans le premier avant de devenir leader révolutionnaire dans ce dernier film. Et celui joué par Franck Grillo (habitué des rôles musclés dans plusieurs films), qui était un purgeur dans le n°2 avant de devenir garde du corps de la candidate à la présidence par conviction. La Purge annuelle fête ses 20 ans d'existence (le n°1 se passait à la 5ème année, le n°2 la 6ème année et ce n°3 la 20 ème édition) et les nouveaux Pères Fondateurs ont bien l'intention de maintenir coûte que coûte cette tradition aussi effrayante qu'effroyable. Si l'ambition de ce film est à saluer, il est au dépens de l'action puisque l'effet frisson est un peu en-deça des deux premiers avec un travail sur l'émotion plus appuyé comme le lien d'amitié de l'épicier, passé du garde du corps comme de la candidate... etc... D'ailleurs sur le cas de cette dernière il y a un petit manque, car lorsqu'on connait son passé, on s'étonne que cette femme soit si forte et si hermétique, elle manque un peu de nuance comme de profondeur. Mais la force de ce film (et surtout sa chance !) c'est qu'il est à la fois prémonitoire et d'actualité. En effet, écrit en 2014, le scénario fait étonnament écho  à l'élection américaine du moment ce qui confère au film une saveur particulière. Sans réussir totalement son pari, ce troisième épisode est cohérent avec les précédents : il offre une réelle évolution dans le fond comme dans la forme, ce qui est à saluer. Dommage que le côté frisson-trash soit trop atténué en échange et que le côté secte des Pères Fondateurs soient si caricatural. Néanmoins on peut dire que le n°3 est peut-être le meilleur de la saga, ce qui reste une étonnante surprise.

 

Note :              

 

11/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

andika 26/07/2016 17:23

Salut ! J'apprécie beaucoup ta critique et je suis d'accord avec toi dans l'ensemble. Par contre, pourrais tu me donner un petit tuyau ? Comment tu fais pour mettre des liens en mettant le texte que tu veux par dessus ? Je ne suis jamais parvenu à le faire sur mon blog, j'ai super honte ahahaha !

andika 28/07/2016 09:48

J'arrive à mettre un lien, sans souci, mais je ne parviens pas à renommer le lien. Ainsi, quand je veux renvoyer à une page de mon blog, je suis obligé d'écrire ça par exemple: http://andika.over-blog.fr/2016/07/the-purge-3-la-violence-sanctifiee.html

Ca surcharge le texte et c'est laid. J'aimerais pouvoir remplacer le lien par un mot de mon choix. Tu sais comment on fait, tu a mis ce genre de lien dans ta critique justement.

selenie 26/07/2016 17:45

Merci pour le com... Par contre je ne comprends pas ta question. Je suis allé sur ton blog et il semble que tu sais mettre un lien ?!