Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Truman (2016) de Cesc Gay

29 Juillet 2016, 14:05pm

Publié par Selenie

Ce film est le grand vainqueur des équivalents Césars/Oscars espagnols avec pas moins de 5 Goyas dont meilleur film et meilleurs acteurs pour les deux rôles masculins !... Le réalisateur Cesc Gay retrouve les acteurs de son précédent film "Les hommes ! de quoi parlent-ils ?" (2012) : l'argentin Ricardo Darin acteur majeur qu'on a pu voir dans de grands films comme "Les Neufs Reines" (2000) de Bieran Bielinsky, "Dans ses yeux" (2009) de Juan Jose Campanella ou encore "Carancho" (2010) de Pablo Trapero et dernièrement "Les Nouveaux Sauvages" (2014) de Damian Szifron, puis l'espagnol Javier Camara déjà vu surtout chez Almodovar avec "Parle avec elle" (2002), "La Mauvaise Education" (2003) et dernièrement "Les Amants Passagers" (2013)...

ob_c32afc_truman-affiche-film-espagne.jpg (751×1024)Truman.jpg (1200×649)

"Truman" d'après le nom du chien de Julian (Ricardo Darin), mourant et qui tente de trouver un nouveau maitre pour son chien tandis que son meilleur ami Tomas vient lui rendre visite du Canada après avoir appris la mauvaise nouvelle... Thème très récurrent au cinéma que les derniers jours qui permet à tous les genres de se distinguer. Ici Cesc Gay choisit la comédie dramatrique douce-amère où le mourant reste digne et courageux et son meilleur ami compréhensif et tout aussi digne tandis que le chien reste finalement un compagnon très discret autant dans le fond que dans la forme. Le lien entre les deux amis est intéressant, évite tout écueil sur d'éventuels conflits antérieurs et/ou disputes récurrentes. Non, ici il s'agit avant tout d'amitié pudique et véritable où l'important est de soigner les adieux de façon intelligente. Ca change !... Les dialogues sont particulièrement bien écrits, entre cynisme et humanité, entre fatalité et résolution. Par contre cette amitié "parfaite" sonne parfois faux parce que tout le contexte (autres amis, ex-femme, fils, docteur... etc...) est tout aussi parfait et idéal. Rien ne dépasse tout est compréhension, politesse, respect... C'est beau, ça fait même du bien tant de belle humanité mais c'est aussi trop utopiste pour qu'on y adhère pleinement. Néanmoins, si ce film manque un peu de rythme, et qu'il est certainement surestimé (dû à cette espoir et cet optimisme sous-jacent) il n'en demeure pas moins que l'émotion est palpable sans être larmoyant et que quoi qu'on dise ça reste un joli film.

 

Note :             

 

14/20

Commenter cet article