Décès de Arthur Hiller

par Selenie  -  18 Août 2016, 12:21  -  #Décès de star - Bio

La love story est finie, le réalisateur Arthur Hiller est décédé hier, 17 août 2016 à l'âge de 92 ans.

51052851046.jpg (385×288)

Né en 1923 au Canada, le jeune Arthur Hiller est d'abord emporté par le souffle de la guerre et devient navigateur dans l'Armée de l'air canadienne durant la Seconde Guerre Mondiale. A la fin de cette dernière il reprend des études de psychologie à l'université de Toronto.

 

A force de rencontre il devient ensuite réalisateur pour la télévision à Toronto avant d'émigrer à Hollywood.

 

Il se fait la main sur le petit écran en signant des épisodes sur des séries TV comme "Gunsmoke" (1955), "Alfred Hitchcock présente" (1955), "Perry Mason" (1956) ou "L'homme à la carabine" (1957) avant de signer son premier long métrage avec "The Careless Years" (1957). Le succès étant confidentiel il reprend à la télévision.

 

Il faut attendre quelques années avant de retenter sa chance avec la comédie "The Wheeler dealers" (1963) avec James Garner enchainant avec le film de guerre "Le grand retour" (1963).

80779937_o.png (853×480)

Il retrouve ensuite James Garner pour une comédie, "Les jeux de l'amour et de la guerre" (1964 - ci-dessus) pour laquelle, cette fois, le succès est au rendez-vous. Il peut alors entamer un film de guerre avec un budget conséquent. Ce sera "Tobrouk, commando pour l'enfer" (1966 - ci-dessous) avec Rock Hudson et George Peppard auquel il donnera une suite "Tobruk" (1967) toujours avec Rock Hudson.

18925750.jpg (454×345)

Entre temps il retourne à la comédie avec la douce Natalie Wood dans "Penelope" (1966), genre qui aura sa prédilection dans sa filmographie.

19242754.jpg (1265×720)

Le succès international et la reconnaissance viendront toutefois d'un drame devenu culte. Arthur Hiller signe "Love Story" (1970 - ci-dessus et ci-dessous), tragédie romantique et particulièrement lacrymale qui sera un succès mondial.

19242755.jpg (1265×720)

Les années 70 seront prolifiques et le réalisateur explorera tous les genres.

163619_backdrop_scale_1280xauto.jpg (1280×720)

Le polar avec "L'Hôpital" (1971), la drame avec "L'homme de la Manche" (1972 - ci-dessus), le film d'horreur avec "Morsures" (1979) et évidemment la comédie avec "Escapade à New-York" (1970 - ci-dessous), "Ne tirez pas sur le dentiste" (1975) et "Drôles d'espions" (1979).

escapade-new-york-L-2LfOUB.png (459×258)

Les années 80 seront nettement plus comiques  mais avec un peu moins de tournage. Le réalisateur signe "Avec les compliments de l'auteur" (1982 - ci-dessous) comédie avec Al Pacino, "The Lonely Guy" (1984) avec Steve Martin.

18411972.jpg (600×400)

Il tourne de moins en moins et des films au succès de moins en moins probants. Notons tout de même "Filofax" (1990) comédie avec James Belushi, la bio "Gentleman Babe" (1992) et surtout la co-réalisation de "An Alan Smithee film" (1997) sur le sujet légendaire du réalisateur Alan Smithee.

 

Arthur Hiller a été président de la Directors Guild of America (1989-1993) et de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (1993-1997).

arthur-hiller.jpg (600×338)

Arthur Hiller, malgré près d'une trentaine de films, restera à jamais pour la postérité le réalisateur de "Love Story" (1970).

 

Le réalisateur est mort de causes naturelles hier, mercredi 17 août 2016 à l'âge de 92 ans.