Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Le Convoi Maudit (1950) de Roy Rowland

2 Août 2016, 07:54am

Publié par Selenie

Un western assez méconnu d'un réalisateur qui l'est tout autant, et pourtant Roy Rowland a signé d'excellents films comme "Témoin de ce meurtre" (1954) ou "L'aventure fantastique" (1955). Avec ce film il réalise un western de très haute qualité où il impose un style certain. Mené par la star Joel McCrea, le récit se pose à la fin de la Guerre de Sécession où trois sudistes perdus rejoignent la bande à Quantrill (renégats plus proches de bandits que de la lutte confédérée), ils doivent infiltrer une caravane pour voler une cargaison d'or officiellement pour la cause sudiste. L'un d'eux (McCrea) déjà peu enclin à suivre l'idéologie sanglante de Quantrill va tomber amoureux de l'une des pionnières...

f4633dda.jpg (600×763)theoutriders6.th.jpg (600×462)

La caravane est un sous-genre en soi dans le western avec des titres plus connus comme "La piste des géants" (1930) de Raoul Walsh ou "Le convoi des braves" (1950) de John Ford, une thématique qui impose des paramètres comme l'attaque des indiens, le franchissement d'une rivière, la garde de nuit... etc... Rowland ne fait pas exception, avec en prime l'intrigue sous-jacente du guet-apens prévu et du démon intérieur de notre héros. Aux côtés de joel McCrea on trouve la très belle Arlene Dahl et le solide Barry Sullivan. Outre le beau travail du réalisateur, il faut noter l'excellent scénario signé Irvin Ravetch qui deviendra un fidèle de Martin Ritt sur 7 films dont les westerns "Le plus sauvage d'entre tous" (1963) et "Hombre" (1967). Le film a une certaine audace pour l'époque dont deux meurtres de sang froid qui ne font pas écho à la violence habituelle des westerns de l'époque. Roy Rowland signe donc là un western qui gagne à être connu, un western efficace et parfaitement maitrisé bien qu'un peu court.

 

Note :           

 

15/20

Commenter cet article