Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Monsieur Cinéma, Pierre Tchernia

8 Octobre 2016, 14:43pm

Publié par Selenie

Aujourd'hui est décédé l'homme multi-fonction du cinéma, acteur-réalisateur-scénariste et homme de télévision, Pierre Tchernia est mort ce 08 octobre 2016 à l'âge de 88 ans.

pierre-tchernia_620x349.jpg (620×349)

Né en 1928 à Paris, fils d'un émigré russe ingénieur en chauffage central et d'une française couturière, Pierre Tcherniakowsky fréquente assidûment son cinéma Magic Ciné à Levallois-Perret où il vit. Bien que fan de Buster Keaton, il connait son premier choc cinéphile lors d'une séance pour "La Chevauchée Fantasique" (1939) de John Ford. Après être passé par le lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine, il entre à l'Ecole Technique de la photo et de cinématographie de la rue Vaugirard avant d'entrer à l'IDHEC (ex-Fémis) où il côtoie notamment Claude Sautet, Yves Robert, Jean-Marc Thibault et Jean Richard. Il y sort diplômé en 1948.

Tchernia+blanche+neige.jpg (1000×750)

Il trouve un premier travail comme régisseur d'une tournée théâtrale en Allemagne sous la direction de son ami Jean Richard. Il collabore ensuite aux essais de la radiodiffusion française qui lui permet de participer à la création du premier journal télévisé en 1949 en compagnie de Georges de Caunes, Pierre Sabbaghet Jacques Sallebert. Dans les années 50 il devient reporter-animateur télé de premier ordre. Il anime, présente, produit, crée plusieurs émissions cultes de l'époque. On peut citer entre autres l'émission "Les amoureux de la Tour Eiffel" (1951)", "La boite à sel" (1955-1960), "La clé des champs" (1958-1959), "L'ami public numéro 1" (1961-1978 - ci-dessus) constitué d'extraits des productions Disney, "Cinq colonnes à la une" (1965- )... etc...

La-belle-Americaine-1961-1.jpg (528×348)

Il entre dans le monde du cinéma par sa collaboration avec son ami Robert Dhéry en co-signant le scénario du film "La Belle Américaine" (1961 - ci-dessus) dans lequel il joue le speaker. Rôle qu'il reprendra par la suite car si Pierre Tchernia fait l'acteur c'est souvent en guest-star et/ou en tant que narrateur et souvent dans des films pour lesquels il est scénariste et/ou réalisateur.

 

Il est donc garde-champêtre dans "La Guerre des boutons" (1962) de Yves Robert, il écrit et joue dans "Carambolages" (1963) de Marcel Bluwal, il retrouve Robert Dhéry pour "Allez France !" (1964) et "Le Petit Baigneur" (1968) avec Louis de Funès.

m_167711171_0.jpg (876×876)

Entre temps il devient ami avec Goscinny et Uderzo. Il participe alors à plusieurs aventures animées d'Astérix et de Lucky Luke et assure le plus souvent la narration jusqu'à "Astérix et les vikings" (2006). Il réalise le téléfilm "Deux romains en Gaule" (1967 - avec Goscinny sur le tournage ci-dessus) adapté du tome "Astérix le gaulois".

7_pCH5a.jpg (800×575)

Rencontre et amitié d'autant plus marquante que c'est après une conversation avec Goscinny que vient l'idée du premier long métrage de Pierre Tchernia. Ce sera "Le Viager" (1972 - ci-dessus sur le tournage et ci-dessous) une comédie cynique mais néanmoins hilarante où un vieux refuse de mourir et voit son viager perdurer. Le casting prestigieux (Michel Serrault à Michel Galabru en passant par Gérard Depardieu et Jean Carmet...) sera une habitude de ses prochains films.

40515331_p.jpg (450×289)

Le succès le pousse alors à enchainer avec le film "Les Gaspards" (1974 - ci-dessous) avec un casting encore plus fort pour une dystopie avant l'heure dans les catacombes parisiennes. 

rueducine.com-les-gaspards-photo-5.jpg (600×471)

Il réalise ensuite un téléfilm, "Le Passe-Muraille" (1977) avant de retourner au grand écran avec "La gueule de l'autre" (1979 - ci-dessous) où un homme politique prend un sosie après avoir reçu des menaces. Son dernier film est la comédie policière "Bonjour l'angoisse" (1989).

gueule+07.jpg (780×500)

Outre son travail sur des émissions aussi différentes que le concours "Eurovision" (qu'il présente de 1958 à 1974), "Les enfants de la Télé" (avec Arthur de 1994 à 2006, qui le surnomma "Magic Tchernia") Pierre Tchernia sera surtout identifié à jamais comme Monsieur Cinéma. Débutant avec le premier jeu télévisé sur le cinéma "Septième art, septième case" jusqu'à "Mardi Cinéma" en passant par "Les Césars" (1976-1982) et "Jeudi Cinéma" Pierre Tchernia aura été le Monsieur Cinéma de la télévision française non stop de 1966 à 1987.

m_167601091_0.jpg (876×574)

Son amitié avec Goscinny et Uderzo comme son travail sur les albums Astérix lui donna obligatoirement une légitimité pour être de l'aventure des adaptations cinéma live du petit gaulois. Après avoir été caricaturé vivant dans plusieurs album BD, Pierre Tchernia assure la narration des films "Astérix et Obélix : mission Cléôpatre" (2001) de Alain Chabat (ainsi qu'une apparition en Caïus Gaspachoandalus) et "Astérix aux Jeux Olympiques" (2008) de Thomas Langmann et Frédéric Forestier.

PIERRE-TCHERNIA-MICKEY.jpg (541×391)

Depuis son émission sur des productions Disney dans les années 60, Pierre Tchernia a enrichi sa collaboration avec la société aux Grandes oreilles en étant narrateur de plusieurs enregistrements adaptés des films Disney.

 

Pierre Tchernia effectue sa denrière apparition télévisée en tant qu'invité de Michel Drucker sur l'émission "Vivement Dimanche" le 18 mai 2008.

Pierre-Tchernia-abandonne-de-presque-tous-dans-une-maison-de-retraite1_width620.jpg (620×348)

La cinéma hexagonal perd un de ses plus fervents cinéphile à défaut d'avoir été un cinéaste de premier ordre. Ses films, surtout "Le Viager", restent pourtant cultes.

 

"Monsieur Cinéma" Pierre "Magic" Tchernia est mort aujourd'hui samedi 08 octobre à l'âge de 88 ans.

Commenter cet article

Valérie 10/10/2016 21:16

J'ai été très étonnée d'apprendre la nouvelle hier car je pensais qu'il était déjà mort (et je n'étais pas la seule). J'ai beaucoup aimé ce passionné de cinéma.