Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

La Vouivre (1989) de Georges Wilson

10 Octobre 2016, 14:29pm

Publié par Selenie

,Adapté d'une nouvelle (1943) de Marcel Aymé ce film est le seul et unique long métrage réalisé par l'acteur Georges Wilson. De par sa longue expérience sur les écrans et les planches, l'acteur-réalisateur (qui ne joue pas dans son film) réunit un casting de grande qualité où le talent n'est plus à prouver. On y trouve donc les amis de Georges Wilson que sont Suzanne Flon, Jacques Duflho et Jean Carmet qui entourent le jeune Lambert Wilson avec qui, pourtant, il ne travaillera que 3 fois ("Lady Oscar" en 1977 de Jacques Demy et "Marquise" (1997) de Véra Belmont). L'œuvre reprend la légende rurale de la vouivre, sorte de sauvageonne maitresse des serpents des marécages et rivières. Un survivant de 14-18 (Lambert Wilson) revient dans son village où les croyances ont la dent dure, tandis que des témoins annoncent que la Vouivre est dans les parages.

18845194.jpg (600×800)18451041.jpg (600×400)

Outre ce fond fantastique l'œuvre est d'abord et aussi un moyen de dénoncer les traumatismes avec lesquels revenaient les poilus chez eux. Malheureusement ni sur le premier point (la vouivre), ni sur le second (causes et conséquences du retour de la guerre) ne sont franchement approfondis. Georges Wilson signe un film plein d'idées et à fort potentiel mais sans audace, académique et même assez scolaire. Il manque finalement un point de vue plus fort, une présence du réalisateur plus appuyée. Niveau surnaturel le film reste en surface, le film ne va jamais assez loin dans le suspense et le mystère de la vouivre. Cette dernière par ailleurs doit être ensorceleuse et d'une beauté évidente, mais incarnée par Laurence Treil la vouivre est surtout un sac d'os trop éloigné des canons de beauté en vigueur en 1918. En suite les traumas de 14-18 symbolisés en premier lieu par le soldat Muselier (Wilson fils) restent peu traités et deviennent anecdotiques. Pourtant quelle histoire magnifique et d'une densité jamais mis en valeur par Georges Wilson ! La vouivre est un personnage envoûtant et l'époque propice à un lien conflictuel entre mysticisme et croyance avec les réalités géopolitiques et guerrières. Les acteurs sont investis et incroyablement bons, la reconstitution matérielle comme immatérielle enclines à nous plonger dans cet univers campagnard. Si c'est un film qui reste agréable, intéressant voire prenant, on reste sur notre faim car le film manque de puissance dramatique et émotionnelle. Voilà l'exemple parfait d'une oeuvre qui mériterait un remake ou, surtout, une nouvelle adaptation...

 

Note :                

 

11/20

Commenter cet article

Laurent 11/10/2016 09:19

Assurément une curiosité. Il va me falloir y jeter un oeil...méfiant, cependant.