Ma vie de chat (2016) de Barry Sonnenfeld

par Selenie  -  9 Décembre 2016, 11:55  -  #Critiques de films

Film familial pour une comédie animalière dont on devine avant la teneur de l'intrigue. En effet, un riche, victime d'un complot financier se retrouve sauvé à l'insu de son plein gré par un animal domestique est le canevas archi éculé du film familial. Innovant ?! Pas du tout. Reste donc l'humour et les effets spéciaux, le rythme et le casting. Un tel film repose donc autant sur le réalisateur que sur des acteurs investis qui croient en leur projet. Aux commandes on retrouve un certain Barry Sonnenfeld, un réalisateur en son temps très connu auquel on doit "La famille Adams" (1991) son premier et meilleur film avec "Men In Black" (1997), et outre une suite (évidemment)  "Men In Black 3" (2012), le cinéaste n'a rien fait de bien folichon depuis plus de 15 ans.

334804.jpg (1180×1600)

Franchement pas des plus prometteurs si ce n'est pour Luc Besson qui produit via EuropaCorp. Au casting des pointures : Jennifer Garner qui refait du cinéma depuis quelques temps mais en restant dans des rôles bien formatés de bonne mère de famille, Christopher Walken en gourou azimuté mais sage  et Kevin Spacey qui joue le rôle principal et donne du Miaou avec, il est vrai, une belle délectation. En prime la jeune Malina Weissman dont la ressemblance frappante avec Jennifer Garner donne à penser qu'elle aurait pu être la vraie fille de l'actrice. Après un prologue un peu long mais sans doute nécessaire, on entre dans le vif du sujet avec un chat parfaitement maitrisé (Fx et idées) qui offre juste les 30mn les plus réussies du film avec des gags très drôles et une vraie créativité dans l'action féline. Le chat Mr Fuzzypants (boule de poils en VF) aura été incarné par moins de six chats des Forêts Sibériennes, race obligatoire car la seule hypoallergénique et que le réalisateur y est sensible !

315895.jpg (400×200)

Passée cette anecdote, il faut bien se rendre compte que tout repose sur ce chat. 30mn très réussies donc, bien rythmées qui paraissent vite bien courtes ensuite quand l'intrigue financière reprend le dessus. Le constat est que les scénaristes ont dû oublier que l'atout du film est le chat et son potentiel comique. Le film devient d'un coup plus sérieux et l'intrigue adulte et humaine devient beaucoup trop centrale. Le rythme ralentit, l'humour devient rare et a peu d'effet : bientôt l'ennui pointe son nez avec l'instant émotion évidemment obligatoire vers la fin. Conclusion : une comédie déjà bancale par un script bateau mais surtout une césure en milieu de film trop nette qui casse le rythme général et le rire est divisé par 2 (par 3 ou 4 même). Bref une déception après 30-40mn très plaisantes, qui au final donne un film dont on connaissait, finalement bien, l'issue.

 

Note :            

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :