Planétarium (2016) de Rebecca Zlotowski

par Selenie  -  18 Novembre 2016, 17:12  -  #Critiques de films

Voilà la quintessence du film raté, au potentiel évident avec de l'inspiration et un casting talentueux mais avec une réalisatrice qui ne sait jamais ce qu'elle veut ! 3ème long métrage de Rebecca Zlotowski après "Belle Epine" (2010) et "Grand Central" (2013) avec une réelle ambition directement affichée de par son casting emmené par le duo sublime formé par Natalie Portman et Lily-Rose Depp. Cette dernière a été proposée par Portman elle-même, judicieux notamment par l'étonnante ressemblance et l'osmose entre les deux actrices. A leurs côtés nous retrouvons la beauté sophistiquée de Amira Casar et le méconnu mais épatant Emmanuel Salinger (une performance qui devrait lui ouvrir plus de portes au cinéma !).

263021.jpg (530×720)

La réalisatrice-scénariste s'est inspirée de l'histoire vraie des sœurs Fox (trois spirites américaines de la fin 19ème) et du producteur Bernard Natan (avait racheté Pathé en 1929 avant d'être victime de l'antisémitisme...). Sans être un biopic le mélange entre ces différents personnages est d'une vraie richesse. On reste perplexe quand Rebecca Zlotowski déclare : "Je ressentais la nécessité de commenter le monde glissant, crépusculaire, dans lequel on est entré, avec les outils du romanesque. Je pensais à cette phrase de Duras si inquiétante quand on y pense : "On ne sait jamais ce qui est sur le point de changer"... En quoi est-ce crépusculaire ?! Ou romanesque ?! Si l'époque (on est fin des années 30) s'y prête ça serait trop facile si elle suffisait. L'histoire suit deux sœurs médiums qui arrivent à Paris, prises en charge par un producteur de cinéma juif qui le fascine et qui imagine un film grandiose pour elles avant que l'antisémitisme galopant ne vienne bouleverser leur destin...

Photo-du-film-PLANETARIUM-1050x700.jpg (1050×700)

Ainsi le spitch mêle spiritisme et grande Histoire avec pygmalion et sororité mais le soucis majeur c'est que jamais la réalisatrice ne parvient à traiter ses sujets à fond, on reste toujours en surface comme si elle ne savait pas par quel bout commencer et terminer un scénario aux thématiques aussi vastes. Le scénario est par ailleurs peu limpide sur la plupart des points abordés. Une seule des sœurs s'avère être une vraie médium puis en fait si la seconde l'est aussi, au final on ne sait pas vraiment. Le producteur devient adepte des séances avec un mort très présent qui "agit" bizarrement sur lui. Pourquoi de cette façon ?! L'antisémitisme prend de l'ampleur mais arrive trop brusquement, et finalement on s'aperçoit que les causes et conséquences ne relient en rien les deux sœurs et le producteur. Leurs destins n'est pas liés par l'Histoire, on a donc la sensation qu'il y a deux films en un : l'histoire des sœurs qui changent de vie d'un côté et un producteur de cinéma pris au piège d'un antisémitisme tragique. Magnifiques costumes et décors, jolies reconstitutions, des acteurs magnifiques mais des sujets trop en filigrane, pas du tout probants, pas traités à fond on reste sur notre faim de bout en bout ce qui amène un ennui tout aussi profond ! Un film embrouillé et maladroit.

 

Note :             

08/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :