Vaiana, la légende du bout du monde (2016) de Ron Clements et John Musker

par Selenie  -  5 Décembre 2016, 11:07  -  #Critiques de films

Après"Zootopie" (2016) voici donc le Disney spécial Fêtes de fin d'année avec "Vaiana" qui voit revenir deux des réalisateurs fétiches de la maison aux grandes oreilles. En effet, le duo Ron Clements et John Musker n'avait pas dirigé un film depuis "La Princesse et la Grenouille" (2009) et revient avec un film où l'océan a toute son importance comme leur premier film ensemble "La Petite Sirène" (1989). Avec les dernières avancées technologiques Disney a créé un nouveau logiciel pour améliorer le rendu de l'océan. Pour l'anecdote, le nom de l'héroïne est en fait Moana (qui veut dire océan en polynésien) mais il a été changé notamment pour la France et pour l'Italie (où Vaiana est aussi le nom de la porno star la plus connue !). Afin d'être le plus réaliste possible et rendre hommage aux cultures polynésiennes, l'équipe Disney s'est rendue dans plusieurs endroits de la région afin de s'imprégner des lieux et de leurs cultures allant même jusqu'à fonder un collège d'experts : l'Oceanic Story Trust.

ob_353f52_vaiana-affiche-3.jpg (509×755)

Disney s'est inspiré d'un réel mystère : en effet, les navigateurs polynésiens auraient voyagé pendant environ 2000 ans avant de s'arrêter subitement pour une raison encore aujourd'hui inexpliquée... Sur l'île paradisiaque, l'océan choisit une petite princesse comme Élue pour convaincre Maui, demi-Dieu vantard, de réparer une erreur passée et sauver le monde. Pour cela il va falloir voyager au bout du monde sur les océans. Comme (quasiment) tous Disney on a donc un duo style buddy movie : une enfant et un adulte pas si mature que ça et évidemment les sidekicks (amis souvent animaliers sur lesquels reposent essentiellement l'humour en marge de l'intrigue). Vaiana semble avoir 15 ans mais il est précisé qu'elle a 8 ans (lol !) et est une petite guerrière mutine et courageuse. Maui est un demi-Dieu téméraire, prétentieux mais auquel il ne faut pas grand chose pour effectuer sa mission à l'insu de son plein gré. Et enfin les sidekicks qui sont un petit cochon et un poulet décharné. Hei Hei le poulet a la réputation d'être le sidekick le plus idiot du monde Disney et c'est vrai ! Inutile et stupide, il nous offre quelques moments hilarants comme s'il était ivre 24h/24.

472891.jpg (1280×536)

Par contre le petit cochon est complètement sous-exploité voire oublié. Sur le scénario, rien d'extraordinaire, on est dans un canevas Disney habituel avec sa multitude de références auto-satisfaite à Disney et notamment aux anciens films de réalisateurs. On pense par exemple au métamorphe Maui qui rappelle le Génie d'"Aladin" avec l'apparition entre autres du crabe Sébastien dans "La Petite Sirène". Mais surtout le scénario est court voire assez vide, les chansons meublant les trous et colmatant ainsi un récit simple, linéaire et suffisant pour durer mini 30 mn en moins. D'ailleurs les chansons ne sont pas toutes très supportables et/ou originales. La chanson "phare" de Vaiana est trop similaire à la célèbre et toute aussi douloureuse "Libérée délivrée", celle du crabe fait juste mal aux oreilles, il n'y a bien que celle de Maui qui donne un minimum de pêche et d'humour décalé. Par contre les décors et le graphisme général sont vraiment réussis, magnifique monde polynésien qui donne une envie de voyage bienvenu en cette période d'hiver. "Vaiana..." est donc un très beau et très bon film Disney mais si la forme est sublime le fond manque un peu de densité.

 

Note :                 

15/20