Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

The Boyfriend - pourquoi lui ? (2017) de John Hamburg

26 Janvier 2017, 10:30am

Publié par Selenie

Cette comédie US est dans l'air du temps, une comédie hollywoodienne plus ou moins trash à l'humour privilégiant le vulgaire à la grossièreté qui ne surprend pas outre mesure quand on connait ceux qui sont derrière le projet. Adapté de la série TV "Cuckoo" de la BBC le projet est mené, entre autres, par Jonah Hill, Dan Levine; Ben Stiller, Shawn Levy et le réalisateur John Hamburg. Tous ont déjà travaillé ensemble notamment sur les films "Mon beau-père et moi" (2000), "Polly et moi" (2004) ou encore "Voisin du troisième type" (2012). Au casting pourtant seul James Franco est un habitué du genre. A ses côtés nous trouvons en têtes d'affiche trois acteurs venus de la télé. Bryan Cranston perce sur grand écran depuis peu et fait ici un retour à la comédie où il avait pourtant explosé avec la série culte  "Malcolm" (2000-2005), Megan Mullaly connue pour la série "Will and Grace" (1998-2006) et la jolie Zoey Deutsh actuellement star de la série TV "Vampire Academy".

587701.jpg (529×720)

L'histoire n'a rien d'innovante et repose sur une trame éculée dans le genre, à savoir un père vieux jeux et un peu réac va tout faire pour que sa fille chérie n'épouse pas son amoureux, un milliardaire geek tatoué et vulgaire. Dans ce film on bat des records de gros mots sortis à la mitraillette, ça en est tellement énorme que le côté clown fonctionne grâce à un James Franco qui fait son show dans un surjeu à outrance qui, mine de rien, fait son effet. Le papa (Cranston) étant l'archétype du mec qui a oublié d'évoluer avec son temps, le choc est rude ! La limite est dépassée et pourtant, étonnament, ça passe mieux quand que dans d'autres comédies car le choix de pousser au maximum la différence entre le père et l'amant est entièrement assumé et donne un côté extravagant qui permet de tout se permettre (?!). Mais si on rit 2-3 fois on ne peut que constater que les gags tournent en rond (quasiment tout repose sur le papa choquer par le langage de son beau-fils) et que le film a bien des difficultés à finir. Près de 01h55 c'est long, le film aurait gagné à jouer la carte du délire à fond avec 15-20mn en moins. Bref un remake trash du film "Le Père de la mariée" (1950) de Vincente Minnelli. Plus marrant seulement par la force des choses...

 

Note :        

09/20

Commenter cet article