Raid Dingue (2017) de Dany Boon

par Selenie  -  2 Février 2017, 12:16  -  #Critiques de films

5ème film et assurément un succès de plus pour Dany Boon Réalisateur-acteur après "La maison du bonheur" (2005), "Bienvenue chez les Ch'tis" (2008), "Rien à déclarer" (2010) et "Supercondriaque" (2014)... Cela faisait plusieurs années qu'il voulait se mettre en scène en jeune flic gaffeur intégrant le Raid avant de se rendre compte qu'un premier rôle féminin offrait un peu de densité à l'histoire. En effet on connait tous "Inspecteur la Bavure" (1980) de Claude Zidi et "Pinot, simple flic" (1984) de Gérard Jugnot... Dany Boon imagine alors l'intégration pistonnée d'une jeune femme "flic de base" au sein du Raid et donc on imagine par la même occasion le croisement des paramètres féminisme, piston politique et mythologie autour du service d'élite de la Police. C'est bien ce qui se passe mais à des niveaux de lecture parfois nouveau. Le féminisme y est traité e de façon démago et un peu trop appuyé (la fliquette qui rappelle toujours sa présence entre autres et rappelons qu'à ce jour il n'y a que 3 femmes sur 170 agents au Raid, ceci expliquant cela...), le piston politique et surtout le bel hommage à la Police Nationale.

346064.jpg (540×720)

Sur ce dernier point il semble que cela tenait à coeur à Dany Boon, les policiers n'étant jamais moqués et/ou tournés en ridicule comme c'est toujours le cas dans les comédies policières, ça changé aussi de la diatribe habituelle... Si ce point de vue est à saluer le cinéaste pousse peut-être un peu trop et il manque au final de l'autodérision côté policier puisque l'humour repose que sur deux chose, la maladresse et la condition féminine du personnage principal. Un peu juste, les gags finissent par devenir redondants. Personnage principal tenu par l'excellente Alice Pol , qui tourne là pour la troisième fois avec Dany Boon après "Supercondriaque" et "Un plan parfait" (2012) de Pascal Chaumeil. L'osmose entre les acteurs est impeccables, avec le papa ministre Michel Blanc, le fiancé frustré Patrick Mille, la belle-mère Sabine Azéma, la psy Anne Marivin et surtout, le méchant déchainé Yvan Attal (après avoir tourné avec Dany Boon dans son film "Ils sont partout" en 2016) et le magnifique François Levantal. Outre le comique Dany Boon a reçu l'aide du Raid et notamment de Robert Paturel, membre historique du Raid qu'on voit dans le film comme coach de l'héroïne.

066378.jpg (1080×720)

Dany Boon offre une performance sobre assez inédite puisque cette fois il joue un flic "sérieux" et expérimenté laissant tout le loisir à sa partenaire Alice Pol de jouer à fond la carte Pierre Richard avec un physique pas désagréable en prime. On aurait aimé une comédie plus assumé jusqu'au bout, l'écueil étant depuis quelques années d'ajouter (malheureusement !) un ou deux passages plus ou moins tristes. La fin est un peu too much, sorte de mini "Michael Bay" mais terriblement bien fait au niveau effets spéciaux. Succès assuré au box-office de toute façon, Dany Boon assure son job avec brio alliant à la fois les bonnes idées (Alice Pol en Pierre Richard, hommage à la Police) et les clichés assurances tous risques (féminisme démago). Sans être un chef d'oeuvre (il en a pas encore fait !) Dany Boon signe une comédie plaisante qui fonctionne surtout dans sa premère heure.

 

Note :           

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :